La confiance des entreprises du bureau et du numérique continue de se tasser. Alors que 46% d’entre elles avaient constaté une amélioration de leur situation globale (activité, trésorerie…) au premier semestre, elles ne sont plus 36% à faire le même constat au second semestre. La part de celles qui constatent une dégradation ou une stagnation augmente de 54 à 64%.

Pour autant leur situation financière est loin d’être critique. 73% jugent leur niveau de trésorerie « normal » et 13% « aisé ». Elles ne sont que 16% à rechercher des solutions de financement de trésorerie auprès de leur banque. Et parmi elles, plus de 80% obtiennent une réponse satisfaisante.

Quant à celles, plus nombreuses (46%), qui recherchent des solutions de financement d’investissement, la plupart (81%) obtiennent également satisfaction. Et parmi les 57% de répondants qui ont eu recours au prêt garanti par l’Etat, 98% sont en capacité d’honorer leurs échéances de remboursement sans étalement supplémentaire.

Non, ce qui commence à poser problème, c’est la hausse des coûts de revient, qui impacte 93% des adhérents de la Fédération Eben et qu’ils estiment en moyenne entre 5 et 10%. Des hausses de coûts qu’ils sont contraints de reporter intégralement (15%) ou partiellement (75%) sur leurs prix de vente et qui ne sont pas sans impact sur leurs ventes puisqu’un tiers des adhérents concernés (34%) constatent une diminution de celles-ci.

À noter que 87% des adhérents continuent de rencontrer des difficultés d’approvisionnement.

Parmi les coûts qui augmentent le plus, ceux de l’énergie. Pour un adhérent sur deux (49%), celui-ci dépassera 3% du chiffre d’affaires en 2023. Ils n’étaient que 11% dans cette situation en 2021. Un sur quatre (27%) déclare que la hausse de l’énergie aura un impact significatif sur les résultats 2022 de l’entreprise (c’est-à-dire qu’ils seront négatifs ou diminueront de plus de la moitié par rapport à ceux de 2021).

Autre hausse constatée, celle de la fiscalité locale qui a augmenté pour 81% des entreprises. Parmi celles-ci, la moitié (46%) constate une hausse comprise entre 5 et 10%.

Méthodologie :

Ce bulletin de conjoncture a se fonde sur une enquête menée du 8 octobre au 4 novembre 2022 par la Fédération des entreprises du bureau et du numérique (Eben) auprès des dirigeants de ses adhérents (dont 70% issus du secteur IT bureautique et télécoms). Enquête qui a recueilli 70 réponses.

Le mercredi 23 novembre à 11h : La Fédération Eben organisera justement un webinaire intitulé « propriétaires ou locataires de vos espaces professionnels : comment optimiser vos charges et taxes ? » qui sera assuré par la banque spécialisée UFF (s’inscrire).