Spécialiste de la performance applicative depuis sa création en 2000, le fournisseur de services managés e-Qual ambitionne de transposer son savoir-faire en matière de routage orienté applicatif aux réseaux SD-WAN. Pour cela, il vient de s’associer au spécialiste du SD-WAN Nuage Networks sur la technologie duquel il compte s’appuyer pour lancer un service piloté de performance applicative sur réseaux SD-WAN.

Cette offre s’adresse à des organisations réparties sur de nombreux sites (entre cinquante et trois cents) y compris à l’international qui souhaitent réduire leurs coûts télécoms et simplifier leurs infrastructures, notamment sur leurs petits sites. Elle repose sur le déploiement d’appliances réseaux embarquant la technologie Nuage Networks sous forme d’appliance virtualisée.

Mises à disposition et pilotées par e-Qual, ces appliances pourront également accueillir toujours sous forme d’appliances virtualisées des fonctionnalités supplémentaires de type gestion de la qualité de service (ip|engine d’Ipanema), sécurité (Fortigate de Fortinet), serveur de fichier, serveur d’impression, gestion d’identité, etc. Le déploiement des fonctionnalités s’effectuera à distance via un outil d’orchestration de type Ansible.

Principal intérêt de cette approche pour les clients : e-Qual fournit le service SD-WAN indépendamment des technologies et des opérateurs qu’ils utilisent. Une solution qu’e-Qual qualifie de « Bring you own WAN » qui permet d’utiliser de multiples opérateurs non nécessairement connectés entre eux et même d’utiliser des réseaux de niveau 2 (de type Ethernet).

Philippe de Lussy, fondateur, président du directoire et directeur général d’e-Qual justifie le choix de la technologie Nuage Networks par sa solidité, son avance, son architecture ouverte et l’écoute de Nokia, son promoteur. « La technologie Nuage Labs est l’une des premières technologies SD-WAN mises sur le marché, rappelle-t-il. Elle a été développée par Alcatel-Lucent, qui est un acteur de référence dans le domaine du routage, et vient du datacenter, où elle a pu faire la preuve de sa robustesse. »

e-Qual opérera cette offre depuis son centre d’exploitation réseau (NOC) du Futuroscope à Poitiers, à partir duquel il supervise déjà les indicateurs de plus de 15.000 objets répartis dans une soixantaine de pays. Le fournisseur de services managés utilise notamment l’outil de supervision de Service Pilot.

e-Qual espère signer sa première référence d’ici au mois d’octobre avec un client possédant pourtant un nombre restreint de sites distants et peu diversifié en termes d’opérateurs. Il espère ainsi démontrer la pertinence de sa solution pour des clients beaucoup plus dispersés géographiquement et utilisant de nombreux opérateur. e-Qual projette d’équiper 800 à 1.000 sites de cette solution d’ici à trois ans.

Cette offre a nécessité un investissement d’un million d’euros pour e-Qual financé pour un tiers par un prêt à taux zéro de Bpifrance. Un gros tiers de cet investissement a été affecté à l’achat des logiciels et des matériels de son cœur de plateforme et 20% à du développement. La société travaille notamment sur une brique d’apprentissage automatique permettant de prédire la survenue des pannes. Au passage, cette offre implique une évolution de son modèle économique vers du full opex (100% coûts d’exploitation). C’est donc e-Qual qui devra supporter les coûts d’investissements des matériels installés chez les clients via du financement bancaire.

Société de 42 personnes réalisant 7,5 M€ de chiffre d’affaires (prévisionnel 2018), e-Qual table sur une accélération de sa croissance dans les prochains mois. Si son offre SD-WAN fonctionne comme prévu, la société devrait embaucher une quinzaine de personnes supplémentaires au cours des dix-huit prochains mois.