Nous avons rencontré Sacha Rosenthal, président du groupe Xefi, sur IT Partners. Ce fut notamment l’occasion de revenir sur la genèse et le succès grandissant de la franchise qu’il a créée il y a quatre ans mais aussi sur l’actualité du groupe : ouverture de la deuxième tranche de son datacenter, rachat de l’importateur français de la marque de copieurs Triumph-Adler, croissance du chiffre d’affaires…

De six franchisés la première année, l’enseigne est passé à cinquante-quatre à l’issue de l’année 2018, soit 22 franchisés supplémentaires en douze mois (parmi lesquels les agences de Compiègne, Lorient, Tours, Montpellier et Monaco). Le groupe de Rillieux-la-Pape (69) recrute actuellement au rythme de deux nouveaux franchisés par mois. Ces cinquante-quatre franchisés ont représenté un volume d’affaires cumulé de près de 22 M€ en 2018. En 2019, ils pèseront 35 M€ de volume d’affaires.

Sacha Rosenthal note que les sociétés candidates à la franchise sont de plus en plus conséquentes. Ainsi, le franchisé de Montpellier réalisait déjà plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires lorsqu’il a rejoint le réseau fin 2018. Et ce record pourrait être pulvérisé par un candidat en cours de conversion qui pèse déjà 4 M€ de chiffre d’affaires annuel. En moyenne, les nouveaux franchisés pesaient jusqu’à présent autour de 400 K€ de chiffre d’affaires lors de leur entrée dans le réseau.

Autre motif de satisfaction, la plupart des premiers franchisés à avoir rejoint le réseau ont fait depuis de beaux parcours. C’est le cas du franchisé de Nice qui, partant de 300 K€ en 2015, approche actuellement les 2 M€ de facturations. Même conte de fée pour Annemasse qui a doublé son chiffre d’affaires en trois an pour atteindre 1,7 M€.

En soutient à son réseau, Xefi a beaucoup investi en notoriété. Après ses campagnes BFM TV en 2017 et LCI-BFM TV en 2018, le groupe, qui se présente comme le spécialiste de l’informatique des PME, a sponsorisé le tournoi des six nations cette année, engrangeant jusqu’à 5 millions de messages vus par match au cours du mois de février. Une stratégie de communication que Sacha Rosenthal entend pérenniser.

Autre actualité majeure de 2018 : l’acquisition en septembre dernier de l’importateur exclusif pour la France de la marque de copieurs Triumph-Adler (filiale de Kyocera). Une entité représentant 17 M€ de chiffre d’affaires annuel qui permet au groupe Xefi se gagner en indépendance vis-à-vis des fournisseurs de copieurs en disposant de sa propre centrale d’achats et de services d’impression en interne à destination de ses agences en propre et de ses franchisés. Triumph-Adler renforce son pôle impression déjà significatif depuis le rachat de Germond en avril 2016 et diversifie son portefeuille de marques, jusque-là constitué de Canon et HP.

Xefi inaugurera en juin la seconde tranche de son centre d’hébergement de Civrieux (dans l’Ain). D’une surface de 2.000 m2, cette seconde tranche bénéficiera d’adductions séparées de la première et permettra à Xefi de prendre le relai de la première tranche lorsqu’elle sera saturée et de gagner en compétitivité. Remplie à 70%, la première tranche a décroché en octobre dernier la certification Uptime Institute Tier III Constructed Facility (qui garantit un niveau élevé de disponibilité).

Hors franchises, Xefi a dépassé les 84 M€ de facturations en 2018, soit une croissance de 53%, dont 22% d’organique. Le groupe compte désormais seize succursales en propre (avec l’ouverture de Nîmes en juin, Valence en septembre et Lyon Sud en février). Pour l’exercice en cours, Xefi table sur le recrutement de 20 à 25 franchisés supplémentaires pour un chiffre d’affaires cumulé (groupe + franchisés) de l’ordre de 130 M€, soit cinq fois plus qu’il y a quatre ans.