La franchise spécialisée dans les services informatiques de proximité a encore engrangé 22 nouveaux franchisés au cours de l’année 2018, ce qui porte à 54 le nombre de ses agences en franchise. Pour rappel, elles étaient une quinzaine il y a deux ans. Ces agences ont réalisé près de 23 M€ de chiffre d’affaires cumulé, précise Sacha Rosenthal, président du groupe Xefi. Au-delà du nombre de nouvelles recrues qui rejoignent l’enseigne, Sacha Rosenthal se félicite de ce que les candidats à la franchise soient des sociétés de plus plus conséquentes, dépassant parfois le million d’euros à l’entrée, alors que la moyenne se situe plutôt autour de 400 K€ de chiffre d’affaires à l’entrée. En effet, tous les nouveaux franchisés sont des entreprises déjà en activité justifiant d’au moins cinq années d’existence.

De son côté le franchiseur, qui compte désormais seize succursales en propre, a poursuivi sa croissance a un rythme effréné. Ses facturations ont atteint 86 M€ en 2018, soit une croissance de 56% par rapport aux 55 M€ de 2017. Mais, sur ces 56% de croissance, seuls 23% correspondent à de la croissance organique. Le reste provient d’opérations de croissance externe. Xefi a notamment procédé à l’acquisition en septembre dernier de la filiale française de la marque de copieurs Triumph-Adler. Une entité représentant 17 M€ de chiffre d’affaires annuel. « Triumph-Adler renforce notre pôle copieurs déjà significatif depuis le rachat de Germond en avril 2016 et renforce les synergies qui existe entre ce pôle copieurs et les franchises, explique Sacha Rosenthal.

Pour l’exercice en cours, Xefi table sur le même objectif de 20 à 25 franchisés supplémentaires (soit deux nouveaux par mois) pour un chiffre d’affaires cumulé de l’ordre de 32 M€. Le groupe devrait dépasser les 100 M€ de chiffre d’affaires.