Homogénéiser les compétences, insuffler de la transversalité dans l’organisation et donner une unité au groupe. Telles sont les ambitions de la nouvelle organisation adoptée par le spécialiste des espaces de travail digitaux Anetys. Entreprise de près de 70 collaborateurs, ayant réalisé 17,8 M€ en 2018, Anetys est en réalité formée de cinq sociétés distinctes, certes liées capitalistiquement mais autonomes sur le plan opérationnel. Fondées à quelques mois d’intervalle au début des années 2010, les trois entités principales, Anetys Ile de France, Anetys Est et Anetys Ouest, se sont développées avec un positionnement commun mais des dynamiques différentes.

Quant Anetys Ile-de-France prenait très vite son envol en adressant presque exclusivement des grands comptes, Anetys Est et Anetys Ouest ont mis plus de temps à trouver leur marché sur une clientèle d’entreprises intermédiaires et de PME. À l’arrivée : des disparités de taille – avec environ 40 collaborateurs l’effectif d’Anetys Ile-de-France est quatre fois plus important que ceux des agences Est et Ouest – mais également des disparités de compétences, chaque agence ayant ses expertises de prédilection.

« On s’est rendu compte qu’on avait des talents dans chaque région mais qu’on avait besoin de mieux partager (mutualiser) nos ressources opérationnelles entre agences et de mieux faire échanger nos équipes sur leurs retours d’expérience, raconte Elyes Dridi, co-dirigeant-fondateur d’Anetys Est et directeur marketing et communication du groupe. Il était également nécessaire d’homogénéiser la répartition de nos compétences à l’échelle nationale et de montrer à nos partenaires stratégiques – Citrix, Nutanix, Palo Alto et Ivanti – que nous investissions de manière uniforme dans les régions. »

D’où la mise en place d’une organisation à même de piloter ces évolutions et de donner une unité nationale au groupe. Cinq directions transverses ont été créées à l’échelle nationale que se sont réparties les cinq associés-fondateurs du groupe. Emmanuel Visbecq, directeur général d’Anetys Ouest, a ainsi pris la direction commerciale du groupe, avec pour mission d’encadrer l’ensemble des ressources commerciales des agences. Marc Schmitt, co-dirigeant-fondateur d’Anetys Est, a pris la direction technique et delivery. Xavier Gavarini, co-fondateur d’Anetys Ile-de-France, a hérité de la direction business développement, avec pour rôle de définir les orientations stratégiques du groupe et de sélectionner les partenaires. Joël Leclercq, co-fondateur d’Anetys Ile-de-France, a pris la direction administrative et financière et Elyes Dridi, la direction marketing et communication.

Annoncée en avril, la nouvelle organisation a été bien accueillie par les salariés, selon Elyes Dridi. « Elle répond à une attente de leur part, notamment à celle d’appartenir à un ensemble plus vaste que leur horizon régional. » Résolu à forger un esprit de groupe et à favoriser la cohésion entre les équipes, Anetys prévoit d’organiser son premier kick-off national les 27 et 28 septembre prochains.

Autant d’initiatives qui devraient préparer le terrain à l’accélération de la croissance du groupe. Fort de son positionnement sur un marché des espaces de travail digitalisés lui-même en pleine accélération, d’un portefeuille de compétences élargi ces dernières années aux infrastructures datacenter (avec le référencement de Nutanix), à la sécurité (Palo Alto), aux outils d’automatisation (Ivanti) ainsi qu’au Cloud et à l’hybridation afin de maîtriser les moindres aspects du SI impactés par la virtualisation des environnements de travail, et d’un réseau de six agences couvrant l’ensemble du territoire national, Anetys espère atteindre les 20 M€ de chiffre d’affaires cette année et vise les 30 M€ d’ici 2 à 3 ans avec un effectif porté à 100 collaborateurs.