Econocom vient de solder définitivement l’aventure Digital Dimension, cette entreprise que le groupe avait co-fondée en 2014 avec l’ex-PDG de Prosodie, Georges Croix (photo), et qui devait peser 120 millions d’euros de chiffre d’affaires à fin 2016. L’entreprise, qui a cumulé plus de 28 M€ de pertes depuis sa création et qui n’a jamais dépassé 42 M€ de revenus annuels, a cessé ses activités le 1er mai dernier. Avant de mettre la clé sous la porte, Econocom était parvenu à céder les actifs de plusieurs de ses filiales, notamment l’intégrateur Rayonnance à Apax Partners en janvier 2020, et l’éditeur RH Aragon-eRH à CareerBooster en septembre 2021.

Mais l’une d’elle, l’hébergeur cloud ASPserveur, a dû passer par la case procédure collective en avril dernier avant de trouver preneur en plan de cession le 22 juin. L’acheteur, l’éditeur spécialisé en e-logistique ITinSell, n’a pas dévoilé le montant de la transaction mais il a expliqué dans un communiqué vouloir se renforcer sur son métier d’hébergeur de données sécurisées. Société d’une vingtaine de personnes réalisant un peu plus de 5 M€ de chiffre d’affaires annuel, ASPserveur détient un centre de données de 3.800 m2, présenté comme souverain, certifié ISO 27001 et HDS, et est reconnu pour son expertise reconnue en matière d’hébergement critique et de haute disponibilité.

ITinSell s’est associé dans cette opération à Kevin Polizzi (ex-Jaguar Network), Cloud Advice (Bertrand Maudry, Bruno Bruhat et Jean-Baptiste Maudry) et Damien Desanti, l’ex directeur infrastructures et production d’ASP Serveur, nommé directeur général d’ITinSell-Cloud.

ASPserveur et son centre de données étaient l’une des pièces maîtresses de l’offre de Cloud souverain qu’avait lancée Econocom mi-2018 sous le nom d’Econocloud. Cette offre devait faire décoller le chiffre d’affaires d’ASPserveur. Mais, c’est l’inverse qui s’est produit. S’ils ont bien progressé jusqu’en 2017, les revenus de la société ont décliné à partir de 2019. Et surtout les exercices déficitaires se sont enchainés.