Éditeur, intégrateur et hébergeur d’un ERP 100% Cloud, le Français Archipelia s’est lancé depuis le début de l’année 2022 dans le recrutement d’un réseau d’intégrateurs. Une décision dictée par l’accélération de la croissance de la société, dont les chefs de projets n’arrivaient plus à suivre la cadence des déploiements.

La société est longtemps restée en « mode marmotte », se contentant d’un nombre restreint de clients, qui suffisaient à financer sa R&D. Tout a changé avec la crise sanitaire et le regain d’intérêt du marché pour les solutions full Web, accessibles depuis le domicile des utilisateurs, explique Bruno Watine, président d’Archipelia.

Dès lors, la croissance s’est emballée – elle a atteint près de 50% en 2021 et environ 30% cette année – et les services d’installation et d’intégration sont devenus des goulets d’étranglement. Il faut dire que les déploiements sont plutôt longs, avec des projets oscillant en moyenne entre 3 à 24 mois.

Plusieurs partenariats ont été signés depuis le début de l’année pour le déploiement de son ERP à l’export (Congo). En France, un premier partenariat a été signé avec l’intégrateur de Nouvelle Calédonie spécialisé dans le secteur du retail Office Plus et deux autres partenariats sont en cours de finalisation en métropole.

Aujourd’hui, Archipelia est présent chez une cinquantaine de clients issus de nombreux secteurs d’activité : négoce, retail, e-commerce, logistique, industrie. La solution est adaptée à des entreprises de 10 à 300 utilisateurs (3 à 100 M€ de chiffre d’affaires). Archipelia la présente comme une alternative aux solutions midmarket de Sage, SAP, Microsoft, Divalto ou Cegid.

Archipelia compte désormais une trentaine de salariés et revendique 6 M€ de carnet d’ordre.