Après six années passées dans la galaxie Econocom, Alter Way rejoint le groupe Smile. Ce dernier vient d’annoncer le rachat de l’essentiel du capital, y compris la participation majoritaire que détenait Econocom.

Les deux entreprises sont des entreprises de services numériques spécialisées dans l’open source. Mais l’une (Alter Way) est majoritairement orientée services d’infrastructures et Cloud – cela représente 60% de ses revenus – tandis que l’autre vient plutôt des applicatifs.

Depuis 2014, Smile a mis en place un plan volontariste pour développer ses services d’infrastructures. Mais, malgré ses efforts, ceux-ci restent sous-pondérés par rapport à ce qu’ils devraient être dans ses revenus, explique Marc Palazon, son PDG. Aujourd’hui ils représentent entre 10 et 15% des 95,3 M€ de chiffre d’affaires réalisés par le groupe en 2020 (source societe.com).

La complémentarité est donc évidente entre les deux sociétés. Alter Way va venir renforcer les services d’infrastructures de Smile et leur donner la taille critique après laquelle Smile courait depuis des années. « On va gagner en crédibilité vis-à-vis des fournisseurs et en poids dans les appels d’offres », se félicite Marc Palazon.

Smile compte rassembler sous la marque Alter Way la totalité des offres et des équipes infrastructures du groupe, autrement dit les services managés, le conseil DevOps et le Cloud. A l’inverse, les équipes en charge des services applicatifs d’Alter Way (le développement d’application, les frameworks open source, la régie et la maintenance) vont rejoindre les équipes correspondantes de Smile.

Les dirigeants-fondateurs d’Alter Way, Véronique Torner et Philippe Montagès, restent aux commandes de ce qui va devenir l’entité infrastructures du groupe Smile, et accessoirement ils en restent actionnaires minoritaires. Une entité qui devrait peser environ 20% du chiffre d’affaires du groupe.

Dans son communiqué, Smile précise qu’Alter Way restera un partenaire commercial de premier plan d’Econocom. Mais il n’est pas expliqué pourquoi Econocom s’en est désengagé six ans après l’avoir racheté. A l’époque, Econocom prévoyait de quadrupler le chiffre d’affaires d’Alter Way en cinq ans. Il n’aura qu’à moitié atteint son objectif, en faisant passer l’entreprise de 10 à 18,6 M€ (source societe.com).

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais on peut l’estimer sur la base d’un multiple de 10 des résultats d’exploitation des trois dernières années d’Alter Way autour de 7 à 8 M€. Soit un montant proche du prix présumé payé en 2015 par Econocom.

Avec les 175 collaborateurs d’Alter Way, Smile devrait porter son effectif autour de 1.850 salariés, dont environ 1.300 en France. Son chiffre d’affaires devrait repasser la barre des 100 M€ – le groupe avait atteint 104 M€ en 2019 – pour dépasser les 120 M€.