Le chiffre d’affaires du secteur des logiciels et services IT (y compris le conseil en technologies) a progressé de 3,9% en 2017 à 54,1 milliards d’euros, a annoncé aujourd’hui le Syntec numérique dans le cadre de la présentation de son panorama économique et social semestriel. C’est le taux de croissance le plus élevé depuis 2008, année où le secteur avait enregistré une croissance de l’ordre de 6%. C’est surtout 0,9 points de plus (soit près d’un demi milliard d’euros) que les prévisions initiales du Syntec pour l’année 2017. Dans le détail, le conseil et les services IT ont progressé de 3,2% à 33 milliards d’euros, les logiciels ont progressé de 5,2% à 11,9 milliards d’euros et le conseil en technologies a crû de 4,7% à 9,2 milliards d’euros.

Depuis 2013, l’activité du secteur a ainsi progressé de 5 milliards d’euros. Et elle devrait encore progresser de plus de 2 milliards d’euros cette année à 56,4 milliards d’euros (soit +4,2%). Un optimisme calqué sur celui des entreprises du secteur qui sont 87% à avoir constaté une amélioration ou une stabilisation de leur carnet de commandes au premier trimestre 2018 comparé à la même période de l’an dernier, contre 68% il y a un an.

On notera qu’en 2018, 91% de la croissance du secteur de logiciels et services (hors conseil en technologies), soit 1,6 milliard d’euros, viendra des SMACS (pour Social, Mobility, Analytics, Cloud & Security), ces technologies à la base des projets dits de transformation numérique. Les SMACS enregistreront 16% de croissance en 2018 pour atteindre 11,8 milliards de dépenses, soit un quart du marché total des logiciels et services. Les dépenses associées aux environnements traditionnels ne progresseront pour leur part que de 163 millions.

Autre levier de croissance pour 2018 : la conformité réglementaire liée notamment à la RGPD (Réglementation Générale sur la Protection des Données). Selon les estimations d’IDC France, le budget consacré aux projets de conformité réglementaire en 2018 devrait atteindre 958 millions d’euros (contre 671 M€ en 2017). Côté édition de logiciels, c’est le SaaS qui est le moteur de la croissance. En 2018, il devrait progresser de 25% et atteindre 22,3% du marché des logiciels, soit 2,8 milliards d’euros.

Le rythme moyen de croissance de l’emploi salarié dans les activités informatiques et les services d’information (hors logiciels) s’est établi à 5,5% au cours des quatre derniers trimestres (contre +1,2 % pour l’ensemble du secteur privé). Ce qui devrait situer le nombre de créations nettes d’emplois autour de 24.500 en 2017 contre 16.000 en 2016. Le secteur des logiciels et services informatiques a ainsi crée 87.400 emplois nets depuis 7 ans, selon le Bipe d’après les données Acoss.