Avec l’arrivée de Xavier Daubignard en novembre à sa direction générale – en remplacement de Cédric Périer – une nouvelle ère s’est ouverte chez Spie ICS. « On est en train de revoir notre plan stratégique pour la mandature 2021-2025. Spie ICS souhaite étayer ses positions sur trois grands axes : les services numériques de proximité, la transition énergétique et les solutions métiers ».

Par services numériques de proximité, Xavier Daubignard entend capacité à couvrir l’ensemble du territoire – Spie ICS revendique une soixantaine d’implantation dans toute la France – et surtout des services basés en France. « Spie ICS a fait le choix de maintenir son support utilisateur (service desk) et ses services infogérés en France. Un choix qui rassure les clients à l’heure des préoccupations sur la souveraineté numérique. »

Au chapitre transition énergétique, Xavier Daubignard met en avant l’engagement de Spie en matière de RSE et de numérique responsable. « Spie ICS vient de signer le manifeste Planet Tech’Care et on vise la labellisation Entreprise numérique responsable avant la fin de l’année. Nous devrions être la première ESN à obtenir ce label délivré par l’Institut du numérique responsable. »

Des engagements forts qui devraient se matérialiser au troisième trimestre par la mise au point d’un catalogue de services autour de la sobriété numérique et du numérique responsable. « Nous sommes déjà en mesure d’établir le bilan carbone des infrastructures de nos clients et nous allons développer notre capacité à les accompagner dans l’adoption des technologies et des services susceptibles de prolonger la durée de vie de leurs équipements », poursuit Xavier Daubignard.

Dernier axe : l’approche sectorielle. « Nous avons défini quatre secteurs prioritaires : la santé, la défense, l’énergie et la banque/assurance, sur lesquels nous voulons être leader dans nos domaines d’intervention – à savoir le conseil, les projets d’intégration et l’infogérance », détaille Xavier Daubignard. Une ambition qui passe par la mise au point de solutions adaptées aux métiers des clients concernés et par le développement des synergies avec les autres filiales du groupe Spie (ville intelligente, industrie et tertiaire, nucléaire et maintenance des bâtiments). Spie ICS réalise déjà environ 20% de son activité en lien avec les autres filiales du groupe Spie et voudrait pousser plus loin les complémentarités en leur apportant le volet digital de leurs activités.

Après une forte progression de ses revenus en 2019 (+8,5% à 531 M€ selon nos estimations), Spie ICS a enregistré une légère décroissance en 2020. Ce nouveau plan stratégique devrait donc contribuer à relancer sa croissance. L’entreprise de services numériques devrait d’autant plus rapidement revenir sur les rails de la croissance qu’elle ambitionne de réaliser 700 recrutements cette année. Si elle parvient à les mener à bien, cela représenterait un tiers de l’ensemble des recrutements du groupe Spie et porterait son effectif de 3.200 à 3.500 collaborateurs.

En complément de cette stratégie de croissance, Spie ICS vient de relancer ses démarches de recherche d’opportunités de croissance externe. Depuis l’acquisition de S-Cube début 2018, plus aucune acquisition n’avait été réalisée en France. L’entreprise a bon espoir d’aboutir à une opération d’ici à la fin de l’année.