Le spécialiste français de la supervision IT annonce la relocalisation de sa filiale nord-américaine de Miami en Floride (USA) à Toronto en Ontario (Canada). Ce déménagement est la conséquence du départ fin 2016 de la personne qui dirigeait cette filiale américaine depuis sa création en 2014. C’est parce que cette personne vivait à Miami que la filiale y avait été domiciliée. Sa situation relativement centrale sur le continent américain lui permettait de rayonner jusqu’en amérique latine, et notamment au Brésil, où l’éditeur compte quelques clients. Mais c’est finalement au Canada que le marché a été le plus réceptif : sur la cinquantaine de clients que l’éditeur revendique en Amérique du Nord, les trois quarts en sont originaires.

Un succès que Grégory Cladera, son CEO, explique par des raisons culturelles. « Comme les étasuniens, les canadiens sont très sensibles aux comparatifs techniques et aux arguments tarifaires, mais ils sont aussi plus ouverts, notamment aux solutions non américaines. Il suffit donc de démontrer qu’après neuf années d’existence, notre solution est mature technologiquement, et que, maîtrisant entièrement notre développement, nous sommes compétitifs en termes de prix, pour recruter des clients. »

Avant même de domicilier sa filiale à Toronto, RG System y avait recruté un commercial. Aujourd’hui, l’éditeur confirme son choix en préparant le rapatriement de son support technique à Toronto. Actuellement sous-traité en Floride, il sera réinternalisé à partir du premier trimestre le temps de recruter et de former la personne qui s’en occupera. Dans le même temps, un stagiaire viendra renforcer le commercial et un poste de commercial va être ouvert dans la foulée sur Montréal.

Des investissements justifiés par le fait que l’éditeur s’attend à tripler, voire quadrupler, le chiffre d’affaires de sa filiale canadienne l’année prochaine. Une accélération qu’il doit à son partenariat avec Dell-EMC et au fait qu’il touche de plus en plus de grands comptes. Séduit par son intégration de la technologie Avamar dans son RMM (Remote monitoring and management ou supervision et gestion de parc IT à distance), Dell EMC a décidé de pousser sa solution en direction de ses clients. Un partenariat qui ouvre à RG System des marchés grands comptes en France (avec la signature par exemple de deux départements du Crédit Agricole), en Afrique, en Allemagne, en Europe de l’Est et désormais au Canada. « On a rencontré l’équipe Dell EMC canadienne et on commece à travailler avec eux », se félicite Grégory Cladera. Aujourd’hui la part de l’export dans son chiffre d’affaires est de 12% (dont un peu plus de 50% en Amérique) mais elle pourrait augmenter rapidement.

RG System revendique actuellement 500 clients, presqu’exclusivement issus de l’écosystème IT. En effet les fournisseurs de services managés, qui constituent les trois quarts de ses clients, mais également des éditeurs (comme Berger-Levrault) et des intégrateurs (SC-Dam, Arcitek…) utilisent ses solutions pour piloter les infrastructures de leurs clients dans le cadre d’un service récurrent. Son succès auprès des grands comptes se traduit par la contractualisation avec des prestataires tournés vers cette clientèle. Computacenter intègre désormais toutes ses solutions dans ses offres de services.

L’éditeur devrait achever son exercice fiscal 2017 sur un chiffre d’affaires de l’ordre de 3 M€, en croissance de 100% (contre +80% budgétés).