Comme beaucoup de ses confrères, Apixit a été pénalisé par les difficultés d’approvisionnement sur son exercice clos fin juin. « Nous avons livré moins d’équipements que sur l’exercice précédent », est bien obligé de constater Fabrice Tusseau, président d’Apixit. Pour autant, la demande des clients n’a pas ralenti, ce qui a eu pour effet de gonfler le reliquat de commandes, passé de 7 à 14 M€ sur l’exercice.

Conséquence, la croissance a marqué le pas, le chiffre d’affaires s’établissant autour de 90 M€ (contre 91 M€ en juin 2021). Mais si les ventes de produits ont ralenti, les services ont accéléré, compensant le manque à gagner et, surtout, améliorant sensiblement la marge opérationnelle (+15%). Avec un bénéfice avant impôts, dépréciation et amortissement autour de 9% du chiffre d’affaires, la société affiche une santé éclatante.

Côté distribution, l’activité de la société a été portée par les projets Wifi (rationalisation et densification) et SD-Wan (notamment SD-Wan managé). Côté services, c’est le conseil, l’infogérance et l’assistance technique qui ont assuré la croissance. À savoir que l’activité assistance technique n’a été lancée qu’en juillet 2021 mais qu’elle se développe très rapidement avec déjà 25 personnes missionnées (sur un effectif total de 360 salariés).

L’exercice 2022 a été marqué par l’entrée de plusieurs nouvelles marques au catalogue, notamment Crowstrike et Armis sur la cybersécurité, et RoomZ sur le poste de travail digital, et par la montée en puissance de sa politique RSE, avec plusieurs initiatives abouties (pratique de prévention routière, accompagnement d’écoles, charte écoresponsable, remplacement des éclairages du siège par des éclairages LED…).

Pour l’exercice en cours, Apixit prévoit de poursuivre la transformation de son activité poste de travail digital avec la signature de nouveaux partenariats, de doubler le périmètre de son activité Assistance technique, d’accélérer sur la protection des points de terminaison et de détection des menaces (EDR) et poussant notamment l’EDR managé et l’EDR dans le SOC. La société a budgété une hausse de 9% de son chiffre d’affaires.