Après des mois consacrés à évaluer des offres de rachats et de fusions, dont une dernière par Mitel, Avaya a finalement annoncé un accord stratégique avec RingCentral, un fournisseur de solutions de communications unifiées dans le cloud.

La firme de Santa Clara, sortie du chapitre 11 sur les faillites en 2017, peine en effet à offrir une offre cloud capable de rivaliser avec celles de la concurrence. En s’alliant avec la firme de Belmont (Californie) elle espère se tirer d’affaire. Elle élargira en effet son portefeuille avec une nouvelle offre UCaaS « Avaya Cloud Office by RingCentral ». Elle disposera ainsi d’une suite complète de solutions de cloud public, privé et hybride. Le lancement devrait s’opérer au cours du premier trimestre 2020.

RingCentral va par ailleurs investir 500 millions de dollars dans l’entreprise sous la forme d’un investissement de 125 millions de dollars en actions privilégiées convertibles à 16 dollars par action, ce qui représente une participation approximative de 6% dans Avaya en cas de conversion en actions ordinaires. RingCentral versera également à Avaya une avance de 375 millions de dollars, principalement en actions, sur les commissions de vente et les droits de licence futurs.

La transaction, qui ne nécessite pas l’approbation des actionnaires d’Avaya et de RingCentral, devrait être finalisée au cours de ce trimestre.

« L’investissement conjoint d’Avaya et de RingCentral et la volonté commune de commercialiser Avaya Cloud Office offrent une opportunité sans précédent d’accélérer la transition vers le cloud ainsi qu’une alternative économique attrayante pour nos clients et nos partenaires », affirme dans un communiqué Jim Chirico, président et CEO d’Avaya. « Cela nous donne également l’occasion de générer de la valeur à partir d’une base largement non monétisée de notre activité, car elle apporte une valeur attrayante à nos clients et à nos partenaires. Nous pensons que ce partenariat hautement complémentaire est un second souffle qui étend le marché adressable par Avaya et crée une valeur significative pour Avaya et RingCentral. »

« Nous sommes ravis de pouvoir intégrer la plate-forme UCaaS de RingCentral à la base installée de plus de 100 millions d’utilisateurs et de plus de 4.700 partenaires d’Avaya, offrant ainsi des opportunités de croissance à long terme pour nos deux sociétés », commente de son côté Vlad Shmunis, fondateur, président et CEO de RingCentral.

Avaya a d’autre part annoncé que son conseil d’administration avait autorisé le rachat d’actions pour un montant de 500 millions de dollars et le remboursement de 250 millions de dollars de sa dette de 3,2 milliards de dollars.