L’IA de Golem.ai est cent fois moins énergivore que celles des technologies de Machine Learning dans l’analyse du langage.

 

Golem.ai, une Deeptech ayant pour ambition de faciliter le travail grâce à l’utilisation d’une intelligence artificielle unique et à contre-courant des modèles actuels des solutions d’automatisation, se positionne comme l’IA d’analyse du langage la plus frugale du marché selon un benchmark technique réalisé par la société Greenly, le leader de la mesure du bilan carbone des sociétés*.

 

 

Une frugalité validée suite à la mise en place d’un benchmark technique

           

Pour mener à bien son analyse d’impact, un scénario d’utilisation portant sur le traitement mensuel de plus d’un million de mails et pièces jointes a été mis en place. L’objectif étant de réaliser l’impact carbone équivalent lié à l’utilisation de différentes technologies d’IA : Inboxcare (celle de Golem.ai), roBERTa et GPT-3. Le benchmark technique conjoint effectué par Golem.ai et Greenly allie des données publiques ainsi que des relevés pratiques et précise différents facteurs d’émissions tels que le calcul, le stockage, la climatisation, la position géographique et la taille des datacenters. Dans ce benchmark qui vise à mesurer les technologies d’IA dans des conditions industrielles équitables, la solution InboxCare qui repose sur une technologie symbolique sans entraînement s’est distinguée des autres technologies avec des ratios significatifs.

 

L’analyse d’impact de l’utilisation d’InboxCare sur un an montre un impact : 

 

De 23 à 95 fois moins important que des modèles classiques

 

Presque mille fois moins important que GPT-3, avec un entraînement amorti sur un an.

 

La différence provient principalement des ressources de calcul utilisées pour l’entraînement des modèles et des engagements de Golem.ai envers un stockage des données durable et vert.

 

– L’impact carbone équivalent d’utilisation de la solution InboxCare revient à réaliser 0,13 aller-retour Paris-New York contre 13,53 avec roBERTa et 136,19 avec GPT-3.

 

Ainsi, que ce soit sur les aspects liés à la consommation énergétique ou sur les taux de CO2 mensuels émis lors du benchmark, InboxCare a su faire la différence à tous les niveaux. La startup démontre alors qu’il est possible de conjuguer IA et frugalité sans altérer les performances. Elle cumule en effet d’excellents résultats en termes de pertinence et d’autres avantages qui découlent de son approche tel que l’explicabilité des décisions et une grande agilité dans sa configuration. L’intelligence artificielle symbolique de traitement des messages est donc une réelle alternative aux technologies de Machine Learning et s’inscrit pleinement dans les stratégies d’innovation et de décarbonisation que les entreprises et les institutions publiques vont devoir déployer ces prochaines années.

 

Killian Vermersch, CEO et cofondateur de Golem.ai : « L’IA est un véritable allié pour permettre aux organisations d’être plus efficientes et agiles. Pour autant, il faut désormais trouver des moyens d’utiliser des technologies frugales sans sacrifier aux performances attendues. Au-delà des bénéfices directs mesurés dans le benchmark (CO2 et énergie consommés), utiliser une IA frugale permet aussi d’initier une réelle démarche de sobriété numérique en utilisant des ressources hardware qui ne demandent pas beaucoup d’énergie pour fonctionner. En ce sens, il ne sera pas nécessaire de changer fréquemment d’équipement, ce qui permettra de contribuer activement à préserver les ressources nécessaires à leur fabrication. InboxCare est donc une technologie d’IA vertueuse qui permettra à ses utilisateurs de s’appuyer sur une solution éco-responsable et frugale pour mener à bien leurs opérations. »

 

*A propos Greenly

Greenly apporte le meilleur de la technologie au bilan carbone, en s’interfaçant avec les sources de données qui peuvent être collectées et analysées automatiquement. Greenly permet à chaque entreprise et à chaque individu de piloter son empreinte carbone et de devenir acteur de la transition énergétique.

Comments are closed.