« Faire plus ensemble ». Porteur de cette ambition le géant de Redmond a virtuellement convié les 400 000 entreprises de son réseau de partenaires à participer à sa grand-messe annuelle, organisée les 14 et 15 juillet. Un réseau qui comme l’a rappelé Nick Parker, vice-président des solutions partenaires, influence plus de 95% des revenus commerciaux de Microsoft. Et qu’il entend bien choyer en retour. « Nous voulons être le meilleur partenaire pour nos partenaires », a résumé en une formule le PDG Satya Nadella dans son discours d’introduction.

Avec plus de 200 sessions programmées, l’éditeur a pu détailler les multiples opportunités qui s’offrent à ses partenaires, en particulier autour de la montée en puissance du Cloud de Microsoft.

L’actualité autour des solutions est riche, avec d’abord le lancement très attendu du service de PC virtualisé Windows 365, qui complète sans la remplacer l’offre de bureau virtuel Azure Virtual Desktop. Microsoft a fait d’autres annonces comme la possibilité pour les utilisateurs de sa plateforme de communication Teams d’accéder sans frais supplémentaire aux données de sa plateforme CRM Dynamics 365. L’éditeur a aussi mis l’accent sur ses solutions de sécurité « de bout en bout » et son approche « hollistique », qui le différencie et constitue une véritable opportunité de croissance pour les partenaires. Enfin, son nuage s’étend avec les clouds verticaux pour l’industrie, où l’éditeur accélère ses investissements. Il lance notamment une nouvelle offre de cloud «durable» pour aider les entreprises à atteindre leurs objectifs environnementaux et à réduire leurs émissions.

Microsoft a réservé plusieurs annonces aux éditeurs de logiciels indépendants (ISV). Deux ans après le lancement du programme Business Applications ISV Connect, l’éditeur entend le simplifier et l’améliorer pour apporter une nouvelle valeur aux partenaires qui créent des applications. Autre axe d’amélioration, une évolution d’AppSource pour améliorer la découverte des applications et les résultats de recherche. Elle s’avère nécessaire alors que 700 éditeurs sont déjà inscrits au programme et ont certifié 1500 applications.

Autre annonce phare de la conférence, Microsoft va réduire les frais facturés aux éditeurs de logiciels indépendants sur sa place de marché commerciale à 3%, alors que le standard est plutôt de 20% dans l’industrie. Cette annonce concerne à la fois les transactions sur Azure Marketplace et Appsource. Elle va permettre aux ISV d’augmenter leur marge et d’offrir une meilleure rentabilité aux entreprises qui revendent leurs logiciels. Une aubaine alors que Microsoft recense déjà 30 000 applications sur sa place de marché et 4 millions d’acheteurs par mois.

Microsoft s’engage par ailleurs à augmenter ses investissements dans le support marketing et développement pour les partenaires créant des applications pour sa plateforme « d’expérience des employés » Viva, ainsi que pour Teams. Ces partenaires auront accès à la technologie Microsoft, des ressources et des formations, à condition d’être membres du Microsoft Partner Network. Plus de 20 grands partenaires technologiques sont déjà actifs sur la plateforme Viva. Microsoft en a dévoilé trois nouveaux : Workday, Qualtrics et ServiceNow.

Enfin, les partenaires pourront s’appuyer sur 2 nouveaux outils. D’une part Microsoft 365 Lighthouse, un portail pour aider les fournisseurs de services gérés (MSP) à sécuriser et gérer leurs clients Microsoft 365 Business Premium. D’autre part le projet « Orland » destiné pour sa part aux fournisseurs de solutions cloud (CSP). Il vise à les aider à développer leur activité cloud en partageant des informations Microsoft sur leurs clients. Ils pourront obtenir par exemple « des recommandations de leur clientèle existante, telles que les clients avec un potentiel de conversion d’essai, les clients qui peuvent avoir besoin d’engagements de suivi ou les clients prêts à déployer de nouvelles charges de travail », a précisé Nick Parker.

« Nous nous efforçons continuellement d’être le meilleur partenaire pour la croissance et la rentabilité de nos partenaires, en offrant des opportunités uniques pour tirer parti du cloud Microsoft, créer des solutions différenciées sur nos plateformes et commercialiser ensemble à grande échelle »,  a résumé le vice-président des solutions partenaires de Microsoft.

 

Photo : Nick Parker, vice-président des solutions partenaires de Microsoft