En procédant à l’acquisition du francillien ITC Ariane Services, l’opérateur alternatif réussit une grosse prise. Avec ses plus de 50 ans d’existence, ses 23 millions d’euros de facturations sur l’exercice 2018 et ses 130 collaborateurs, ITC Ariane Services fait partie des acteurs de référence sur le marché de l’intégration télécom. C’est aussi l’un des pilliers du groupement Résadia, dont VoiP Télécom est aussi l’un des membres associés via Etit. Cette opération permet à VoiP Télécom de quasiment doubler son volume d’affaires à 50 M€ et de porter son effectif à près de 300 personnes.

ITC revendique notamment une base installée de plus de 4.000 clients. C’est cette base installée, présentée comme fidèle, que convoite VoiP Télécom. La stratégie de William Binet, son PDG et principal actionnaire, est en effet accompagner les clients d’ITC sur les nouveaux usages d’entreprise : téléphonie hébergée, convergence fixe-mobile, connectivité fibre… Usages qu’il promeut en tant qu’opérateur. Car si ITC Ariane a développé une activité opérateur, son cœur de métier demeure tourné vers la vente et le déploiement de solutions télécoms opérées par d’autres. A contrario, VoiP dispose de son propre réseau et multiplie les investissements dans les infrastructures, des datacenters, des portes de collecte voix et data… ITC va donc contribuer à rentabiliser ses infrastructures.

Au passage, ITC lui apporte une flotte d’une soixantaine de techniciens et leurs compétences en matière de déploiement. Il compte sur celles-ci pour asseoir la qualité de ses prestations et renforcer sa proximité clients. Une proximité clients qui s’exerce désormais à travers les 13 agences du groupe.

Dernier atout non négligeable d’ITC Ariane : sa profitabilité. Selon William Binet, elle affiche 3,5 M€ de résultat d’exploitation en 2018 (1,4 M€ en 2017). Une profitabilié qui devrait conforter celle du groupe VoiP qui devrait atteindre 13% pour l’exercice 2018.

C’est la quatrième opération de croissance externe en quatre ans pour VoiP Télécom. Depuis son rachat en 2014 par BWS (la société de William Binet), VoIP Telecom a successivement acquis Senso Telecom (2015), Etit (mai 2017) et Normhost. Mais c’est de loin la plus importante. Elle place VoiP Télécom dans le top 5 ou 6 des opérateurs alternatifs.

Toutes ces acquisitions ont été financées par endettement auprès du pool bancaire qui soutient VoiP depuis son rachat par BWS, constitué du LCL, de la BNP et du CIC.

Pour 2019, William Binet table sur un chiffre d’affaires de l’ordre de 65 M€, dont 10 M€ de croissance externe et 5 M€ de croissance organique. Il vise 100 M€ à l’horizon 2021.

Fabrice Leblanc, qui présidait ITC Ariane depuis 2014, quitte la société.