ITS Group a enregistré une croissance de 4,2% et de 1,2% à périmètre comparable (l’activité d’ITS Overlap a été cédée à Getronics en juillet dernier) à 134,1 millions d’euros. Les activités stratégiques (prestations de services et cloud) ont contribué pour 124,7 millions d’euros affichant une hausse de 6,3% sur un an (+3,1% en organique). L’activité négoce en Suisse réalise un chiffre d’affaires de 9,4 millions d’euros en baisse de 2 millions d’euros, « sans impact majeur sur la rentabilité » précise l’ESN

Le résultat opérationnel courant ressort à 5,9 millions d’euros, soit une marge de 4,4%. Le pôle « prestations de services » (95,2 millions d’euros de chiffre d’affaires, +2% par rapport à 2017) contribue pour 4,4 millions d’euros au résultat opérationnel courant, à comparer à 5,9 millions d’euros en 2017. Cette évolution s’explique notamment par une érosion de la marge brute en raison d’un recours accru à la sous-traitance, d’un décalage entre la hausse des prix de vente et celle des salaires, ainsi qu’à la hausse de 0,5 million d’euros des dépenses consacrée au recrutement. La société employait au 31 décembre 1.030 collaborateurs et poursuit ses embauches.

Le pôle « cloud » (29,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 24%) affiche un résultat opérationnel courant de 1,1 million d’euros, à comparer à 0,9 million d’euros en 2017.

L’activité « négoce » en Suisse génère un résultat opérationnel courant de 0,4 million d’euros, à comparer à 0,5 million d’euros en 2017. Cette activité complémentaire et rentable est conservée dans le périmètre du groupe.

Le résultat opérationnel est de 5,3 millions d’euros. Grâce à la cession des activités de négoce en France (ITS Overlap), le résultat net bondit de 110% à 6,6 millions d’euros.

Pour l’exercice en cours, le groupe se fixe comme priorité l’amélioration de sa marge opérationnelle courante, notamment au travers de l’augmentation du tarif journalier moyen, de l’automatisation et de l’optimisation des coûts de production dans le pôle cloud et de la réduction des frais généraux.

Par ailleurs, le groupe indique dans son communiqué être en négociation exclusive « très avancée » pour acquérir la totalité du capital d’Eugena Consulting, une ESN spécialisée dans la cybersécurité et les services numériques. La base financière des négociations n’est pas dévoilée. Cette opération va notamment permettre de développer l’offre cybersécurité du groupe et renforcer le pôle « prestation de services ». En forte croissance, Eugena Consulting a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 4,6 millions d’euros. L’acquisition devrait être finalisée avant la fin de ce mois.