Comme il fallait s’y attendre les dépenses des entreprises consacrées au Cloud ont  fortement progressé au quatrième trimestre, dopées notamment par la crise sanitaire. 

Selon Synergy Research, elles se sont élevées à un peu plus de 37 milliards de dollars, soit milliards de dollars de plus qu’au trimestre précédent et en hausse de 35 % par rapport au quatrième trimestre de 2019. Le marché, estimé à 129 milliards de dollars, a ainsi doublé taille en un peu plus de deux ans. 

 Alors qu’Amazon et Microsoft continuent de représenter plus de la moitié du marché mondial, Microsoft a une fois de plus gagné du terrain sur son grand rival en franchissant un cap, celui des  20% de part de marchéce qui représente un peu moins de 26 milliards de dollars et une croissance de près de 47% sur un an. Avec un chiffre d’affaires d’environ 45 milliards de dollars, Amazon reste le numéro un mais sa part de marché stagne aux alentours de 32-34%, et ce depuis quatre ans. La croissance du géant de Seattle est d’un peu moins de 30%. Sur la troisième place du podium on trouve Alibaba avec environ 5% du marché, soit près de 6,5 milliards de dollars. 

De leur côté, les petits fournisseurs ont collectivement perdu sur la période 13 points de pourcentage de part de marché 

Les services IaaS et PaaS, qui représentent l’essentiel du marché, et ceux-ci ont grimpé de 36 % au quatrième trimestre. La domination des principaux fournisseurs de cloud est encore plus prononcée dans le cloud public, où les cinq premiers contrôlent 80% du marché. Sur un plan géographique, le marché du cloud dans son ensemble poursuit sa croissance dans toutes les régions du monde. 

« L’année 2020 s’est terminée en fanfare pour le marché du cloud, le bond séquentiel de 4 milliards de dollars par rapport au troisième trimestre ayant facilement établi un nouveau record en matière de croissance du chiffre d’affaires des fournisseurs de cloud », commente dans un communiqué John Dinsdale, analyste en chef chez Synergy Research Group. « Amazon et Microsoft ont tendance à éclipser le marché, la part d’Amazon restant à bien plus de 30%, Microsoft doublant la sienne à 20% sur 16 trimestres. Toutefois, après avoir exclu ces deux acteurs, le reste du marché continue de croître de plus de 30 % par an, ce qui indique des possibilités de croissance pour bon nombre de petits fournisseurs de services cloud. » 

CIS Q420