Spécialiste des technologies Intranet de Microsoft, Expertime a lancé en 2015 avec l’aide bienveillante de Microsoft Powell 365, une surcouche d’Office 365 qui permet de construire facilement et rapidement des portails d’entreprise clé en main tirant parti des différents outils et fonctionnalités d’Office 365 – à savoir Yammer, SharePoint, Delve, Skype, One Drive, Office Vidéos, Power BI et CRM – et compatibles avec les portails Sharepoint on-premise. Le succès a été foudroyant. En deux ans d’existence, Powell a conquis plus de 50 clients représentant quelque 300.000 utilisateurs.

Et sa diffusion devrait encorer s’accélèrer cette année, Expertime ayant commencé à signer des accords de distribution avec quelques-uns des principaux partenaires de Microsoft en France et aux USA. Expertime a ainsi noué des liens avec Exakis, dont il a été sponsor des Exadays cette semaine, Ai3, VNext, Progetlys, Access IT, Bewe, Scriba, Claranet Diademys, ISI Expert… Aux USA, l’intégrateur revendique déjà une quinzaine de partenaires – parmi lesquels 2toLead ou BlueMetal – et des contacts ont été pris aux Pays-Bas, en Italie, au Portugal, en Allemagne… L’indirect représente d’ores et déjà 20% du million d’euros facturé en 2016 et devrait devenir rapidement majoritaire.

Microsoft lui a apporté son soutien tout au long du processus de développement, d’abord en accueillant son co-dirigeant Jean-Pierre Vimard dans ses Workshops  Cloud, où il a pu réfléchir et maturer son concept et le business model associé, puis en lui ouvrant son réseau de distribution et en le coachant sur l’art et la manière de l’animer.

Powell, qui est désormais une filiale d’Expertime, pense doubler a minima ses revenus cette année et multiplier par quatre le nombre de ses clients. Dans ce contexte, les effectifs évoluent rapidement et le recrutement devient un enjeu. La société compte désormais une quinzaine de développeurs à la R&D et cinq personnes au commerce et à l’avant-vente. Le groupe Expertime, qui enregistre une belle croissance par ailleurs sur le conseil, les technologies Azure et le développement Web, espère ainsi atteindre les 170 collaborateurs d’ici à la fin de l’année contre 140 actuellement. Il en comptait 120 il y a un an.