channelnews


Swyx, un nouvel acteur sur le marché français des communications unifiées
12.09.12 - Dirk Basyn   

Ronald_CarlhianNouveau venu sur le marché français, l’Allemand Swyx propose une solution de communications unifiées pour les entreprises moyennes. Nous avons rencontré son directeur commercial France, Ronald Carlhian.


Channelnews : Pouvez-vous nous présenter brièvement Swyx ?

Ronald Carlhian : Swyx est née en 1999 à Dortmund. La société est détenue par ses fondateurs et des fonds privés parmi lesquels T-Venture, une filiale de Deutsche Telekom. Swyx a développé SwyxWare, une solution logicielle qui regroupe la téléphonie sur IP, la visioconférence, l’audioconférence, la télécopie, l’instant messaging, le présenciel, les services de communication sur un serveur Windows de l’infrastructure client.

Nous proposons aussi des solutions matérielles telles que des téléphones de bureau à grand écran couleur, des téléphones USB, des DECT etc.

Swyx est présente à travers un réseau de 1.000 partenaires certifiés en Allemagne, en Autriche, en Scandinavie, en Italie, au Royaume-Uni et en France depuis le 27 juillet. Son chiffre d’affaires est de 14,5 millions d’euros.


Qu’est-ce qui distingue SwyxWare des offres concurrentes ?

Ronald Carlhian : La solution logicielle s’installe sur un seul serveur, quel que soit le type de services, par exemple un serveur vocal, alors que nos concurrents exigent plusieurs serveurs. De plus, le routage d’appel est très simple et se fait en 3 clics, un peu comme dans Outlook. La solution s’intègre également dans les logiciels métiers tels que les CRM, les ERP.

SwyxWare ne nécessite pas de formation. N’importe quel informaticien capable d’utiliser Manager Windows peut enregistrer un nouvel utilisateur ou effectuer un changement.

Par ailleurs, la solution peut s’installer sur tous les téléphones mobiles : Androis, iOS, Blacberry, Symbian. Il est possible d’enregistrer un appel ou de le transférer quelle que soit la plateforme.

Tous les clients qui ont choisi SwyxWare sont ravis de sa richesse et de sa simplicité.


Quels sont vos objectifs ? Qu’est-ce qui vous a poussé à investir le marché français aujourd’hui ?

Ronald Carlhian : Notre objectif consiste à nous faire une place sur ce marché tenu par Alcatel et Avaya. Nous avons attendu qu’il soit suffisamment mûr pour accepter nos solutions. Notre mode de distribution étant totalement indirect, nous souhaitons recruter 30 partenaires d’ici la fin de l’année. Nous traiterons directement avec eux sans passer par un distributeur.


Quel type de partenaires recherchez-vous ?

Ronald Carlhian : Nous nous adressons à deux types de revendeurs : les intégrateurs informatiques souhaitant offrir de nouvelles solutions logicielles à leurs clients, et les installateurs télécoms.

Nous leur apportons une formation technique et commerciale, un accompagnement avant-vente et après-vente, des NFR, un budget marketing de 1.000 euros pour organiser des matinales ou réaliser du télémarketing.

Pour nous faire connaître nous allons participer à IP Convergence au mois d’octobre ainsi qu’à IT Partners en février prochain.


Quel est votre mode de commissionnement ?

Ronald Carlhian : Sur ce plan-là, il n’y a rien de très original. Nous fixons le prix d’achat et les partenaires fixent le prix de vente. En général, la marge sur les services tourne entre 20 et 30%.


Pas d’offre cloud ?

Ronald Carlhian : Nous avons aussi une solution cloud que nous avons développée pour Deutsche Telekom. BT aux Pays-Bas la revend également.


Vous ne la proposez pas sur le marché français ?

Ronald Carlhian : Oui, nous recherchons des fournisseurs d’accès auxquels nous proposons une facturation à l’utilisateur. Cela dit, nous n’avons pas d’objectifs pour 2012. Ce sera plutôt pour 2013.



 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Mercredi 26 Novembre 2014





  • Résultats HP : les PC limitent les dégâts

    HP_Palo_AltoMeg Whitman,comme bon nombre de dirigeants de grandes entreprises dont les objectifs ne sont pas atteints, aime la méthode Coué. " Je dois dire que l'année fiscale 2014 fut une très bonne année. Nos performances ont tenu leurs promesses. Nous avons

  • Lire la suite


Mardi 25 Novembre 2014



La semaine dernière

En attendant l'iPad 12 pouces, les ventes de tablettes devraient s'effondrer

Analyste star du fonds d'investissement taïwanais KGI Securities, Ming-Chi-Kuo est...
+ Lire la Suite

Le tribunal de commerce s'intéresse aux conditions de la cession de TPG-IT (ex-Team Partners)

Le feuilleton TPG-IT (anciennement Team Partners), que l'on croyait terminé avec la...
+ Lire la Suite

Patrick Fornas, l’ex-PDG de SafeTic, sanctionné par l’AMF

L’Autorité des marchés financiers a pronconcé une sanction pécuniaire de 90.000 euros...
+ Lire la Suite

Les DSI européens doivent changer leur mode de gestion estime Gartner

Plus des trois-quart (76%) des DSI de la zone EMEA devront changer leur mode de gestion au...
+ Lire la Suite

La revanche de Michael Dell

À l’occasion de Dell World qui s’est déroulé cette semaine à Austin, Michael Dell...
+ Lire la Suite

Stéphane Arnaudo quitte VMware pour Atlantis Computing

D'après le site ChannelBusinessPartners, Stéphane Arnaudo quitterait ce mois-ci son poste...
+ Lire la Suite

Atos : chiffre d'affaires en croissance grâce à Bull

Consolidé dans les comptes de la société depuis le 1er septembre, Bull apporte de la...
+ Lire la Suite

Les ambitions de VINCI dans les télécoms

VINCI Energies a finalisé l’acquisition d’Imtech ICT, la branche technologies de...
+ Lire la Suite

Un financier prévoit la disparition d'IBM

" Vendez IBM ; le business est moribond et les actions sont surévaluées ", conseille aux...
+ Lire la Suite

Les clients mécontents des pratiques d’Oracle en matière de licences

Emanation du site d'information britannique consacré à la gestion des actifs...
+ Lire la Suite

 

A la une

Un financier prévoit la disparition d'IBM

" Vendez IBM ; le business est moribond et les actions sont surévaluées ", conseille aux investisseurs Larry Meyers de PDL Capital sur le site...
+ Lire la Suite

Les petits partenaires Sage ruent dans les brancards

Il a suffit d’une petite étincelle – l’apparition en clair de la liste des destinataires dans un e-mail envoyé par Sage à ses petits...
+ Lire la Suite

La revanche de Michael Dell

À l’occasion de Dell World qui s’est déroulé cette semaine à Austin, Michael Dell est sorti de sa réserve pour...
+ Lire la Suite

EMC envisage désormais de se séparer de VMware

Se dirige-t-on vers une scission entre EMC et VMware ? Jusqu'ici opposé à une telle opération, Joe Tucci est aujourd'hui moins...
+ Lire la Suite

Microsoft dévoile une licence Windows facturée à l’utilisateur

Microsoft s’apprête à mettre à disposition de ses clients sous contrat Accord Entreprise (réservé aux aux entreprises de plus de 250...
+ Lire la Suite

Rachat de SFR : les dirigeants de l'opérateur remerciés

La prise de contrôle de SFR par Numericable donne lieu à un grand chamboulement du côté des équipes dirigeantes de l'opérateur mobile....
+ Lire la Suite

Les clients mécontents des pratiques d’Oracle en matière de licences

Emanation du site d'information britannique consacré à la gestion des actifs informatiques ITAM Review, Campagn for clear licensing (CCL)...
+ Lire la Suite

Numéricable envisage le rachat de Bouygues

Mais jusqu'où ira Patrick Drahi ? Après avoir acquis Virgin Mobile France en juin dernier pour 325 millions d'euros, mis la main sur SFR...
+ Lire la Suite

Cirruseo, nouveau champion de l’écosystème Google en France

Lentement mais sûrement l’écosystème des pure players Google s’étoffe en France. Dans le sillage des désormais fameux Revevol et gPartner...
+ Lire la Suite

Atos : chiffre d'affaires en croissance grâce à Bull

Consolidé dans les comptes de la société depuis le 1er septembre, Bull apporte de la croissance à Atos dont le chiffre d'affaires...
+ Lire la Suite