channelnews


Swyx, un nouvel acteur sur le marché français des communications unifiées
12.09.12 - Dirk Basyn   

Ronald_CarlhianNouveau venu sur le marché français, l’Allemand Swyx propose une solution de communications unifiées pour les entreprises moyennes. Nous avons rencontré son directeur commercial France, Ronald Carlhian.


Channelnews : Pouvez-vous nous présenter brièvement Swyx ?

Ronald Carlhian : Swyx est née en 1999 à Dortmund. La société est détenue par ses fondateurs et des fonds privés parmi lesquels T-Venture, une filiale de Deutsche Telekom. Swyx a développé SwyxWare, une solution logicielle qui regroupe la téléphonie sur IP, la visioconférence, l’audioconférence, la télécopie, l’instant messaging, le présenciel, les services de communication sur un serveur Windows de l’infrastructure client.

Nous proposons aussi des solutions matérielles telles que des téléphones de bureau à grand écran couleur, des téléphones USB, des DECT etc.

Swyx est présente à travers un réseau de 1.000 partenaires certifiés en Allemagne, en Autriche, en Scandinavie, en Italie, au Royaume-Uni et en France depuis le 27 juillet. Son chiffre d’affaires est de 14,5 millions d’euros.


Qu’est-ce qui distingue SwyxWare des offres concurrentes ?

Ronald Carlhian : La solution logicielle s’installe sur un seul serveur, quel que soit le type de services, par exemple un serveur vocal, alors que nos concurrents exigent plusieurs serveurs. De plus, le routage d’appel est très simple et se fait en 3 clics, un peu comme dans Outlook. La solution s’intègre également dans les logiciels métiers tels que les CRM, les ERP.

SwyxWare ne nécessite pas de formation. N’importe quel informaticien capable d’utiliser Manager Windows peut enregistrer un nouvel utilisateur ou effectuer un changement.

Par ailleurs, la solution peut s’installer sur tous les téléphones mobiles : Androis, iOS, Blacberry, Symbian. Il est possible d’enregistrer un appel ou de le transférer quelle que soit la plateforme.

Tous les clients qui ont choisi SwyxWare sont ravis de sa richesse et de sa simplicité.


Quels sont vos objectifs ? Qu’est-ce qui vous a poussé à investir le marché français aujourd’hui ?

Ronald Carlhian : Notre objectif consiste à nous faire une place sur ce marché tenu par Alcatel et Avaya. Nous avons attendu qu’il soit suffisamment mûr pour accepter nos solutions. Notre mode de distribution étant totalement indirect, nous souhaitons recruter 30 partenaires d’ici la fin de l’année. Nous traiterons directement avec eux sans passer par un distributeur.


Quel type de partenaires recherchez-vous ?

Ronald Carlhian : Nous nous adressons à deux types de revendeurs : les intégrateurs informatiques souhaitant offrir de nouvelles solutions logicielles à leurs clients, et les installateurs télécoms.

Nous leur apportons une formation technique et commerciale, un accompagnement avant-vente et après-vente, des NFR, un budget marketing de 1.000 euros pour organiser des matinales ou réaliser du télémarketing.

Pour nous faire connaître nous allons participer à IP Convergence au mois d’octobre ainsi qu’à IT Partners en février prochain.


Quel est votre mode de commissionnement ?

Ronald Carlhian : Sur ce plan-là, il n’y a rien de très original. Nous fixons le prix d’achat et les partenaires fixent le prix de vente. En général, la marge sur les services tourne entre 20 et 30%.


Pas d’offre cloud ?

Ronald Carlhian : Nous avons aussi une solution cloud que nous avons développée pour Deutsche Telekom. BT aux Pays-Bas la revend également.


Vous ne la proposez pas sur le marché français ?

Ronald Carlhian : Oui, nous recherchons des fournisseurs d’accès auxquels nous proposons une facturation à l’utilisateur. Cela dit, nous n’avons pas d’objectifs pour 2012. Ce sera plutôt pour 2013.



 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 24 Octobre 2014



Jeudi 23 Octobre 2014





  • IBM en crise

    IBM_cloudUn bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM, Sam Palmisano, ne sera pas tenue.

  • Lire la suite

  • VMware déçoit les investisseurs

    VMware5VMware a présenté des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street mais des perspectives inférieures à celles des analystes. Au cours du troisième trimestre, la filiale d'EMC a réalisé un chiffre d'affaires de 1,52 milliard

  • Lire la suite

La semaine dernière

Acculé par Elliott Management, Riverbed va réduire ses coûts

Devant la pression de plus en plus forte d'Elliott Management, Riverbed va réduire ses...
+ Lire la Suite

Microsoft dément vouloir abandonner les tablettes Surface

Un article de Digitimes, daté du 9 octobre, a donné des sueurs froides à Microsoft. Se...
+ Lire la Suite

Cloudera s’installe en France

Créé en 2008 en pleine Silicon Valley à Palo Alto, la société Cloudera s’implante en France...
+ Lire la Suite

RozoFS, le scale-out français qui divise les coûts par deux

Editeur d’une solution logicielle de stockage distribué (scale-out) extrèmement prometteuse, le...
+ Lire la Suite

Symantec va séparer ses activités sauvegarde et sécurité

Refonte du programme partenaires, acquisition de NitroDesk, partenariat avec Check Point,...
+ Lire la Suite

OVH summit : le 3 ème hébergeur mondial parie sur IBM

Mardi 7 octobre, Octave Klaba le patron de la firme française OVH, a fait le point aux Docks de...
+ Lire la Suite

Démarrage en trombe pour Athéo Ingénierie, créé par d'anciens de RBS

L’un des principaux bénéficiaires de la redistribution des cartes en Alsace-Lorraine...
+ Lire la Suite

Pure Storage ouvre un bureau en France

Après avoir installé, en 2013, son siège européen au Royaume-Uni, Pure Storage ouvre un bureau...
+ Lire la Suite

HP se déleste dans les services… et pourrait racheter Rackspace

Mubadala Development Company, le fonds souverain d'Abu Dhabi, vient de racheter la...
+ Lire la Suite

Fujitsu récompense ses partenaires

En clôture de son tour de France partenaires Select Business Tour, Fujitsu a récompensé ses...
+ Lire la Suite

 

A la une

HP va se séparer de sa division PC et imprimantes

HP souhaite se transformer en une  " enterprise and cloud company ", plus agile et également tournée vers la mobilité. Pour cela elle...
+ Lire la Suite

Cisco pourrait arrêter ses investissements dans VCE

Si l'on en croit une source proche de l'entreprise qui s'est confiée à CRN, Cisco pourrait arrêter d'investir dans VCE, sa joint venture...
+ Lire la Suite

OVH summit : le 3 ème hébergeur mondial parie sur IBM

Mardi 7 octobre, Octave Klaba le patron de la firme française OVH, a fait le point aux Docks de Paris sur les développements en cours et présenté...
+ Lire la Suite

IBM en crise

Un bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM,...
+ Lire la Suite

HP se déleste dans les services… et pourrait racheter Rackspace

Mubadala Development Company, le fonds souverain d'Abu Dhabi, vient de racheter la participation de 40% détenue par HP dans Injazat Data...
+ Lire la Suite

Scission d'Hewlett-Packard : ce que l'on sait de l'opération

Meg Whitman a confirmé officiellement lundi qu'HP allait se scinder en deux avec d'une part une entité Enterprise consacrée aux serveurs,...
+ Lire la Suite

Symantec va séparer ses activités sauvegarde et sécurité

Refonte du programme partenaires, acquisition de NitroDesk, partenariat avec Check Point, Palo Alto Networks et Cisco-Sourcefire au sein...
+ Lire la Suite

Microsoft gagne des milliards de dollars grâce à… Android

Peu de gens le savent et d'autres l'oublient : Microsoft gagne - beaucoup - d'argent avec… Android. La firme de Redmond prétend en effet...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des quarante collaborateurs. Une croissance au pas de...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement judiciaire en juillet dernier. Contacté,...
+ Lire la Suite