La société de services d’infrastructures annonce avoir pris une participation minoritaire (environ 30%) au capital d’Ynpact, une société de services spécialisée dans le design et la mise en œuvre d’infrastructures cloud basées sur AWS. Issue d’une scission du groupe néerlandais Merapar en 2020, Ynpact est basé à Monaco et compte une dizaine de consultants. La société accompagne également ses clients dans la migration et l’exploitation de leurs applications dans le Cloud.

Pour Quodagis IT, Ynpact est l’opportunité de compléter son expertise en transformation des infrastructures sur site et d’accélérer ses services infogérés, qui représentent 70% de son activité. Ynpact est ainsi appelé à devenir son centre d’expertise sur les sujets cloud et sur AWS avec un panel de services allant de l’audit à la formation en passant par l’architecture, la migration, le Devops, et les services managés.

Ynpact, qui était en recherche d’un adossement, se félicite de son côté de pouvoir étendre son champ d’action en capitalisant sur les expertises ITSM (gestion des services IT) et ITAM (gestion des actifs IT) de Quodagis – dont BMC et Matrix 42 sont les principaux partenaires – et sur ses ressources en délégation de projets et en infogérance.

Depuis sa création en 2014, le groupe Quodagis est un habitué des opérations de croissance externe puisqu’il s’est constitué entre 2014 et 2016 sur la base de cinq acquisitions successives : Eodesk, Umantic, IT Tude, l’activité services managés et intégration de solutions ITSM du Groupe Supporter et Vialis. Cette prise de participation représente donc la sixième opération du groupe après une période prolongée de consolidation.

En limitant leur rapprochement à une prise de participation minoritaire, les deux entreprises se laissent le temps d’apprendre à collaborer avant de s’engager plus avant. « Mais Quodagis a vocation à se renforcer au capital de Ynpact dans le courant de l’année et les dirigeants d’Ynpact, Alexandre Sacerdote et Manuel Michel-Tur, ont vocation à prendre une part importante dans le développement du Groupe », souligne Richard Mor, président de Quodagis.

Cette opération permet à Qodagis de passer la barre des 110 collaborateurs et de viser un chiffre d’affaires de 12,5 à 13 M€ cette année, en croissance de 15 à 20% par rapport à 2020. Rolland Mor estime en effet que le rapprochement avec Ynpact va contribuer à accélérer la croissance du Groupe. Une croissance qui est restée sage l’année dernière (autour de +1%) dans le contexte que l’on sait. « En 2020, nous nous sommes attachés à préserver nos investissements [notamment dans le marketing, la communication, le back office, la formation et l’opérationnel1] tout en maintenant nos marges afin d’être prêts à aborder la reprise lorsqu’elle se présentera », expose Rolland Mor.

Un rebond qui a commencé au cours de l’automne et qui est en train de s’accélérer pour Quodagis, selon son président. Ainsi, malgré la crise sanitaire qui se prolonge, le groupe a commencé à relancer ses recrutements. Son ambition affichée : doubler les équipes affectées aux projets cloud d’ici à la fin de l’année.

1 la société a notamment eu recours à la plateforme Supermood pour garder le lien avec ses collaborateurs et mesurer leur engagement , et a fait appel à la plateforme de coaching Allassia pour pour améliorer les pratiques de son management.