FireEye acquis par STG, Kenna Security racheté par Cisco, Proofpoint dans le giron de Thoma Bravo… les acteurs de la sécurité s’arrachent comme des petits pains. A cette liste il faut à présent ajouter ExtraHop qui va tomber dans les escarcelles de Bain Capital et Crosspoint Capital.

Les deux fonds d’investissement, qui vont débourser 900 millions de dollars dans l’opération, ont du nez. La société fondée en 2007 par Jesse Rothstein et Raja Mukerji, deux brillants ingénieurs de F5 Network, fait selon IDC partie des trois principaux acteurs de la détection et de la réponse de réseau (NDR), le deuxième segment du marché de la cybersécurité à la croissance la plus rapide. L’expansion d’ExtraHop semble assez spectaculaire. Entre 2018 et 2019, le chiffre d’affaires a bondi de 382% a affirmé en mars dernier la firme de Seattle sans toutefois donner d’indications plus précises. IDC indique de son côté pour la période une croissance beaucoup plus modeste de 42,6% et un chiffre d’affaires 2019 de 91,2 millions de dollars.

Selon le site participatif d’information sur les entreprises Owler, ExtraHop a levé 61,6 millions d’euros en 4 tours de table, auxquels il faut ajouter un prêt (non remboursable dans certaines conditions) en avril dernier de 5 millions de dollars par la SBA (US Small Business Administration). Ces prêts sont consentis dans le cadre du Cares (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act). La société, présente en France, emploie un peu plus de 500 salariés.

L’acquisition devrait être finalisée cet été. Le CEO d’ExtraHop, Arif Kareem, et les co-fondateurs Jesse Rothstein, directeur technique, et Raja Mukerji, directeur de la clientèle, conserveront leurs rôles respectifs. Les deux derniers resteront par ailleurs « des investisseurs importants de la Société ».

« Nous pensons que la détection et la réponse est le prochain segment majeur de la cybersécurité et qu’ExtraHop possède la meilleure technologie  dans cet espace », déclare dans un communiqué David Humphrey, directeur général de Bain Capital Private Equity. « J’ai été très impressionné par les capacités d’ExtraHop à protéger le réseau en pleine évolution alors que les charges de travail se déplacent vers le cloud et que les réseaux s’étendent au-delà de ce que les entreprises contrôlent », explique de son côté Greg Clark, associé directeur chez Crosspoint Capital. « Lorsque vous êtes attaqué, une visibilité approfondie du trafic est-ouest est vitale pour la défense moderne et ExtraHop s’est distingué dans cette catégorie émergente avec une puissante IA et des analyses basées sur le comportement. »

Selon nos confrères de CRN, grâce au soutien des deux investisseurs, les équipes dédiées au channel seront renforcées, notamment à l’international Par ailleurs, le programme partenaires consacré aux fournisseurs de services gérés devrait être renforcé pour développer le marché intermédiaire.