Neuf mois après avoir recruté Guillaume Rochette, l’ex-directeur général d’Infeeny, pour structurer son activité Microsoft, Devoteam annonce le lancement de M Cloud, une marque étendard, sous laquelle sont regroupées toutes ses ressources et toutes ses offres autour des technologies Microsoft. « L’objectif en créant cette marque, c’est d’être lisible vis-à-vis de Microsoft et vis-à-vis du marché sur tout ce qui a trait aux offres, aux certifications, aux références clients, au recrutement, etc. », détaille Guillaume Rochette, directeur de la practice Agile IT chez Devoteam, sponsor de l’offre Microsoft en interne et ambassadeur de la marque M Cloud.

La marque M Cloud a aussi vocation à mobiliser en interne, la société de services ayant jusque-là, plutôt concentré ses investissements sur des partenaires tels que Google, ServiceNow, Red Hat ou AWS. L’une des premières initiatives de Guillaume Rochette à son arrivée a d’ailleurs été d’identifier les expertises Microsoft existant en interne et d’encourager les consultants à se certifier ou à mettre à jour leurs certifications sur les technologies Microsoft, et notamment sur Azure.

À l’issue de ce travail de recensement et de certification, Devoteam revendique à ce jour une communauté de 400 consultants rassemblés sous la bannière M Cloud détenant 250 certifications Microsoft. Parmi ces consultants, Devoteam compte un certain nombre d’experts VMware et Red Hat, dont les compétences demeurent essentielles dans les projets de migration vers Azure, qui constituent l’essentiel de son activité Microsoft.

L’objectif de Devoteam est de continuer à faire progresser cette communauté en 2020 en poursuivant ses efforts de formation et en recrutant de nouveaux consultants, notamment en régions où ces profils sont moins rares qu’en région parisienne. Guillaume Rochette espère ainsi faire monter à 450 le nombre des consultants M Cloud d’ici à la fin de l’année.

Côté offre, Guillaume Rochette estime que Devoteam dispose d’un catalogue déjà très mature sur les solutions Microsoft Dynamics et quasiment achevé sur la partie Azure. L’essentiel de ses efforts porte actuellement sur la construction de son offre autour de ses technologies de poste de travail et d’environnement utilisateur (Office 365).

Autre chantier prioritaire : la construction d’un écosystème partenaires autour des technologies Microsoft afin apporter une valeur supplémentaire et de la différenciation à son catalogue. Devoteam étudie notamment des rapprochements avec Veeam et Cast. Et un partenariat tripartite est à l’étude avec VMware, dont la place reste importante lorsque les clients optent pour une stratégie de Cloud hybride, selon Guillaume Rochette.

Le lancement de la marque M Cloud va s’accompagner d’un plan marketing global. Au programme : articles de blog, témoignages vidéo, événements clients (« meetups »), retours d’expérience… « L’objectif est de faire en sorte que nos experts puissent bénéficier de l’audience la plus large possible en externe mais aussi en interne. « Ceci notamment afin de faire rapidement évoluer nos juniors vers les niveaux d’expertise souhaités », commente Guillaume Rochette.

Devoteam a fixé un objectif de 40 M€ de prises de commandes cette année à M Cloud, soit une croissance de 20% par rapport à l’année dernière. Guillaume Rochette estime que l’atteinte de cet objectif permettrait à M Cloud d’entrer dans le top 3 des pure-players Microsoft en France. Signe que le business Microsoft de Devoteam a déjà changé de dimension : son ACR (consommation Azure influencée) devrait approcher les +400% sur l’année fiscale 2020 de Microsoft (qui s’achève fin juin).