Entamée il y a quatre ans, la mue de Lafi du commerce transactionnel vers les services s’accélère. Les services comptent désormais pour 25% de son chiffre d’affaires (140 M€ en 2020) et occupent près d’un quart de son effectif (110 personnes), selon Marc Hia Balié, son directeur général. Et leur poids devrait continuer à se renforcer à l’avenir. « Les clients sont dépassés par leur IT, observe Marc Hia Balié. La crise sanitaire n’a fait que renforcer le phénomène. De plus en plus, iIs veulent se focaliser sur leur cœur de métier et recherchent un accompagnement. Ils ne veulent plus acheter un produit mais un savoir-faire et une responsabilité [prise en charge] autour de ce produit. In fine, ils ne veulent plus acheter des produits mais des contrats. Ils veulent consommer leur IT. »

Soucieux d’anticiper ce basculement vers le tout service, la filiale du groupe Also a donc constitué un catalogue de services d’intégration, de déploiement et d’infogérance qu’il continue d’enrichir rapidement sous la houlette de Pascal Bonnau. Cet ex-directeur des solutions infrastructures d’Econocom a rejoint Lafi en décembre 2019 comme directeur des Services & Solutions. Il est notamment à l’origine de la mise en place de solutions packagées fondées sur l’analyse des besoins clients. Lafi propose par exemple une solution pour le retail, associant des infrastructures Wifi, des systèmes de caisse, une solution d’inventaire, le tout fourni sous forme de service en fonction de la taille des magasins.

Lafi compte actuellement une douzaine de ces solutions à son catalogue. Les dernières en date sont une solution d’audit de sécurité, Audit Health Check, lancée le mois dernier, et une solution de Wifi sous forme de service, Wifi4U by Lafi, lancée ce mois-ci. Plusieurs autres solutions sont en cours de finalisation, dont une solution de sauvegarde sous forme de service en partenariat avec Carbonite, et une offre de formation à la sécurité.

En parallèle de son processus de transformation vers les services, Lafi a entamé depuis six mois des démarches pour réaliser une opération de croissance externe. « On recherche une entreprise de services de 30 à 50 personnes pour nous épauler sur les services, notamment en régions [la société compte cinq agences], sur les gestes de proximité, détaille Marc Hia Balié. Lafi a encore un fort potentiel inexploité. Une acquisition nous permettrait de gagner du temps, en complétant nos expertises et en étoffant nos équipes ». Plusieurs pistes sont déjà à l’étude, précise-t-il.