Fabricant français de serveurs innovants et écoénergétiques, 2CRSI cherche à diversifier son portefeuille clients, aujourd’hui très orienté grands comptes, et à se déployer plus largement sur le territoire français. À cette fin, la société a décidé de prendre le virage de l’indirect. L’annonce en a été faite sur le salon IT Partners, qui s’est tenu les 29 et 30 septembre.

À travers son réseau de distribution, 2CRSI entend se faire une place sur le marché des entreprises de taille intermédiaire. Le fabricant met en avant son expertise dans le calcul haute performance, les économies d’énergie et les architectures innovantes, notamment autour de l’initiative Open Compute Project (OCP). Mieux, il s’enorgueillit de concevoir et de fabriquer ses serveurs en France : il dispose à cet effet de sa propre équipe R&D (actuellement une vingtaine de personnes) depuis plusieurs années (suite à la signature du contrat Blade).

2CRSI entame tout juste ses démarches de recrutement en France et n’a encore annoncé aucun partenariat. Mais son directeur commercial Emmanuel Herbreteau explique avoir déjà posé un certain nombre de jalons qui devraient permettre un démarrage rapide le cas échéant. Il tient à disposition des futurs candidats un programme partenaires et un contrat de revente opérationnels. Ses équipes sont prêtes à les faire monter en compétence et à générer des opportunités commerciales. Surtout, il dispose d’un catalogue de châssis spécifiques susceptibles de répondre à 90% des besoins clients (gamme Ulys).

Outre les serveurs et les systèmes de stockage, 2CRSI a prévu de proposer à ses partenaires une sélection de PC endurcis (sous la marque Tranquil) et de stations de travail (sous les noms Triton et QGX).

Société cotée sur Euronext depuis juin 2018, 2CRSI revendique un chiffre d’affaires 160 M€ dont 30 M€ réalisés en France auprès de grands comptes français (OVH, CGG, CERN, Naval Group…). Bien implanté dans les secteurs de la Défense, du gaming, de la banque/finance et du Cloud, le fabricant aimerait désormais se faire une place dans l’industrie et dans des entreprises consommatrices de forts volumes de données.