Devoteam a amorcé son rapprochement de Microsoft. La société de service est allée chercher pour cela Guillaume Rochette, directeur général du deuxième principal pure player Microsoft français Infeeny. L’intéressé a rejoint le groupe des frères de Bentzmann en avril dernier en tant que directeur de sa practice Agile IT, laquelle compte quelque 270 collaborateurs. Sa mission : donner rapidement une coloration Microsoft beaucoup plus prononcée à cette dernière.

Aujourd’hui très teintée DevOps et datacenter sous forme de service, avec ses expertises autour des solutions de Red Hat et de VMware, la practice Agile IT de Devoteam s’est vu assigner comme objectif de faire reconnaître ses compétences sur les technologies Microsoft en validant d’ici à la fin de l’année pas moins de 150 certifications individuelles principalement autour de ses offres Azure. Des certifications vues comme un préalable à l’obtention de certifications groupe et à la reconnaissance de ses revenus influencés au bénéfice de Microsoft.

Cette démarche volontariste à l’égard du géant de Redmond marque une évolution de la stratégie de Devoteam qui, dans le cadre de son recentrage sur les SMACS et les prestations à plus forte ajoutée, avait concentré ses investissements ces dernières années autour des technologies de Google, de ServiceNow, de Red Hat et, via le rachat de D2SI en 2017, d’AWS. Longtemps resté à l’écart de Microsoft, la société de services semble aujourd’hui décidée à normaliser ses relations avec un acteur incontournable sur le marché qu’elle occupe.

Entré chez Osiatis en 2011 pour constituer l’une des premières équipes du marché orientées sur les technologies de cloud privé Microsoft, Guillaume Rochette avait rejoint Econocom en 2013 lors du rachat d’Osiatis par ce dernier où il avait pris la tête de son pôle d’expertise Microsoft, Infeeny, lors de sa création en janvier 2016. Suite à la prise de participation majoritaire d’Econocom dans MCNext et au rapprochement de ce dernier avec Infeeny, il avait pris la direction générale du nouvel ensemble, devenu autonome, sous la présidence de Hubert de Charnacé, le fondateur de MCNext. Après son départ d’Infeeny, il a été remplacé à la direction générale par le DGA Frédéric Gruaz.