Dans un article paru hier, nous stigmatisions le deuxième semestre 2018 « difficile » de Computacenter, marqué par un recul de près de 7% de ses facturations. Ecrit sur la base d’un communiqué diffusé par le groupe, cet article ne disait rien sur les raisons de ce recul. Nous avons donc demandé à Arnaud Lépinois, directeur général de Computacenter France, de nous éclairer. Voici les précisions qu’il nous a apportées aujourd’hui.  « Le recul de l’activité constaté en 2018 était anticipé, explique-t-il. Il est lié à un dossier public que nous avons laissé partir à la fin du premier trimestre dans le cadre de la transformation de la filiale française de Computacenter initiée dès 2013, explique-t-il. Ce dossier représentait un volume important mais peu de valeur et, à ce titre, ne s’inscrivait plus dans la stratégie du groupe ». Lors du renouvellement, Computacenter a donc soumissionné mais sur des bases qui ne lui ont pas permis d’être retenu.

Pour autant, Computacenter France reste « sur une bonne trajectoire », selon Arnaud Lépinois. « Si on exclut ce dossier, notre activité a plutôt été en croissance l’année dernière », assure-t-il. Il insiste notamment sur le nombre important de nouveaux clients gagnés au cours de l’année, notamment dans les services managés. Des clients avec lesquels le distributeur a « choisi de travailler » à l’aune de ses nouveaux critères de rentabilité et qui devraient soutenir l’activité sur l’exercice en cours à mesure que les contrats signés commenceront à s’exécuter.

Cette bonne trajectoire s’incarne également dans sa dynamique de recrutement. « Nous avons renouvelé un tiers de notre force de vente spécialisée au cours du deuxième semestre afin d’accélérer le recrutement de nouveaux clients, poursuit Arnaud Lépinois. De même nous avons sensiblement renforcé les équipes de consultants et d’experts affectés aux projets de transformation ainsi que les effectifs du centre de compétence de Montpellier, qui est sur le point de franchir la barre des 400 collaborateurs ». Ces recrutements s’inscrivent dans la continuité la transformation de Computacenter France et contribuent à diversifier les profils de ses équipes techniques jusque-là constituées d’une importante proportion de techniciens de maintenance terrain.

« Computacenter France peut être satisfait du travail accompli, estime Arnaud Lépinois. Le portefeuille clients est désormais très fortement assaini, les équipes de ventes sont restructurées et nous avons gagné un nombre important de nouveaux clients ». De quoi démarrer l’année 2019 sous les meilleurs auspices.