« De plus en plus, les clients éprouvent le besoin de mettre un pied dans le Cloud public. On ne pouvait pas l’ignorer », c’est ainsi que Jan Gabriel, directeur alliances & marketing de ITS Integra et responsable de la relation avec Microsoft justifie le rapprochement avec l’éditeur. Ce faisant, c’est toute la stratégique de cet infogéreur de 180 personnes réalisant quelque 30 M€ de chiffre d’affaires annuel qui évolue. « On est un peu bousculé sur nos métiers historiques. Le gros train du Cloud public nous oblige à nous repositionner, à trouver de nouvelles approches ».

Pour s’attirer les grâces de Microsoft, la filiale infogérance d’ITS est donc passé sous les Fourches Caudines de son programme de certification. Une démarche initiée courant 2018 qui a abouti en juin dernier à la validation d’une première certification gold sur la compétence plateforme Cloud. Quatre personnes sont déjà certifiées mais l’hébergeur a prévu de poursuivre son effort de formation en investissant sur d’autres compétences Microsoft (Modern Workplace, Devops…) et en impliquant un plus grand nombre de personnes. Une vingtaine de formations ont d’ores et déjà été planifiées pour une douzaine de personnes.

Dans le cadre de la validation de sa compétence plateforme Cloud, l’hébergeur a référencé deux offres originales au sein de son catalogue de solutions partenaires. La première est la déclinaison sur Azure de sa plateforme sous forme de service (PaaS) pour les acteurs de la santé. Labellisé de longue date Hébergeur de Données de Santé (HDS), Integra a profité de ce que Microsoft le soit depuis la fin 2018 pour s’engager dans cette direction avec son partenaire. C’est aujourd’hui la seule offre de ce type dans le catalogue Azure.

Elle est associée à une offre de services d’accompagnement pour aider les clients finaux et les éditeurs d’applications de santé à sauter le pas de l’hybridation de leur système d’information et de leurs applications (migration des charges de travail, réarchitecture, etc.), voire à développer des applications directement dans le Cloud Microsoft. Integra agrège également ses services traditionnels de sauvegarde des données, de gestion des incidents, d’infogérance… l’hébergeur a dû adapter pour la circonstance l’ensemble de ses outils de production (console de supervision, inventaire, sauvegarde, etc.) à l’environnement Microsoft.

Pour la seconde, Integra s’est associé à l’éditeur Olféo sur la suite duquel il a bâti un service de proxy managé hébergé dans Azure baptisé « Surf Sécurisé ». Une solution qui sécurise l’accès à un Internet des utilisateurs en filtrant les contenus interdits et les attaques exploitant des failles de sécurité.

« Le choix de Microsoft s’est tout de suite imposé de par sa taille, sa technologie largement répandue et son organisation adaptée aux partenaires », poursuit Jan Gabriel. Cette capacité à accompagner les partenaires – Integra fait partie des partenaires suivis de Microsoft et bénéficie à ce titre d’un coaching de ses équipes – a clairement facilité la montée en compétences des équipes Integra, estime le directeur alliances & marketing. Pour autant, Microsoft ne devrait pas rester longtemps le seul partenaire cloud d’Integra. Des discussions avancées sont en cours avec d’autres fournisseurs. Comme OVH par exemple, avec lequel Integra se verrait bien travailler également.