channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Mercredi 04 Mars 2015





  • Devoteam dépasse ses objectifs

    DevoteamLe repositionnement engagé en 2012 par Devoteam sur le cloud - notamment avec Google Apps - le digital et la sécurité, porte ses fruits. La SSII dépasse en effet ses objectifs annuels grâce à un excellent quatrième

  • Lire la suite



Mardi 03 Mars 2015


La semaine dernière

Capgemini : mouvements sociaux chez les ex-Euriware

L'intégration des salariés d'Euriware dans l'unité économique de Capgemini ne se fait...
+ Lire la Suite

Les acquisitions dopent les résultats d'Atos

Atos vient de publier les résultats de l'exercice 2014. Dopé par les acquisitions, le...
+ Lire la Suite

Red Hat OpenStack plate-forme v6 : les serveurs absorbent les réseaux

Appelée la OSP6, la nouvelle version OpenStack proposée par Red Hat dispose des...
+ Lire la Suite

Coservit fait évoluer sa solution de prospection IT Value Selling

Connu pour son intégré de gestion d’activité à destination des sociétés de services et de...
+ Lire la Suite

Microsoft Azure va bientôt supporter les workloads VMware

Microsoft va permettre aux machines virtuelles VMware de fonctionner dans Azure croit...
+ Lire la Suite

Découverte d’un logiciel espion dans le firmware des disques durs

Kaspersky est à l’origine ces jours-ci de la découverte d’un logiciel espion qui...
+ Lire la Suite

Keyrus ouvre deux nouvelles agences dans l'Ouest

Bien implanté dans les régions Iïle-de-France, Centre-Est, Méditerranée et Nord,...
+ Lire la Suite

La France signe un accord de partenariat avec Cisco

Le premier ministre Manuel Valls a rencontré lundi 16 février à Paris le CEO de Cisco,...
+ Lire la Suite

Situation tendue chez Avanquest, en mal de capitaux

Fortement endetté, Avanquest doit trouver rapidement de l'argent frais pour poursuivre son...
+ Lire la Suite

Networks & Communications Systems passe en liquidation

Une semaine après celle de son golf d’Anzin-Saint-Aubin, le tribunal de commerce d’Arras vient...
+ Lire la Suite

 

A la une

Plan de licenciement déguisé chez Bull ?

Atos mettrait il en place un plan de licenciement déguisé chez Bull ? Oui, si l'on en croit l'intersyndicale Atos-Bull (CFDT, CFE-CGC, CGT,...
+ Lire la Suite

Patrick Drahi s'apprêterait à mettre la main sur Bouygues Telecom

A travers sa holding Altice, Patrick Drahi préparerait un projet d'acquisition de Bouygues Telecom révèle Bloomberg qui s'appuie sur une...
+ Lire la Suite

La France signe un accord de partenariat avec Cisco

Le premier ministre Manuel Valls a rencontré lundi 16 février à Paris le CEO de Cisco, John Chambers. Les deux hommes ont validé les...
+ Lire la Suite

Les autorités chinoises excluent Cisco, Apple, Citrix et McAfee de la liste de leurs fournisseurs

La Chine a supprimé un certain nombre d'entreprises étrangères de sa liste de fournisseurs autorisés du gouvernement. Ont ainsi disparus...
+ Lire la Suite

Les bénéfices de Cisco explosent

Le CEO de Cisco, John Chambers, qui a franchi l'an dernier le cap des 65 ans, est un des plus vieux dirigeants de sa génération à diriger...
+ Lire la Suite

EMC et VMware entrent au capital d’Atos qui réintègre Canopy

Atos vient d'annoncer qu'il allait réintégrer Canopy en son sein. Co-fondé avec EMC et VMware il y a 3 ans, le fournisseur de cloud basé...
+ Lire la Suite

Bouygues Telecom plonge dans le rouge et s'offre un nouveau logo

Voilà qui ne manquera pas de renforcer les spéculations sur un éventuel rachat de l'opérateur par Altice, la holding de Patrick Drahi...
+ Lire la Suite

Check Point acquiert la startup Hyperwise

Check Point va acquérir Hyperwise une très discrète startup active dans le secteur de la sécurité créée en 2003 et basée à Tel Aviv....
+ Lire la Suite

Capgemini : mouvements sociaux chez les ex-Euriware

L'intégration des salariés d'Euriware dans l'unité économique de Capgemini ne se fait pas sans douleur. Le début du mois de février a...
+ Lire la Suite

Microsoft Azure va bientôt supporter les workloads VMware

Microsoft va permettre aux machines virtuelles VMware de fonctionner dans Azure croit savoir CRN qui se base sur plusieurs sources proches de...
+ Lire la Suite