channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Mardi 25 Novembre 2014





Lundi 24 Novembre 2014



  • Nokia revient sur le terrain de la mobilité

    Nokia_N1Si Microsoft a racheté pour 6,8 milliards de dollars la division téléphone mobile, la firme d’Espoo n’a pas dit son dernier mot. Elle a présenté mardi 18 à Helsinki une tablette qui sonne déjà comme un règlement de compte.

  • Lire la suite

  • SAPsody in Blue

    SAP_OKSelon nos confrères de Silicon, qui ont consulté le magazine allemand WirtschaftsWoche (La Semaine Economique), SAP va retrouver son logo bleu. L'éditeur d'outre Rhin, désormais dirigé par le seul Bill McDermott,

  • Lire la suite

La semaine dernière

En attendant l'iPad 12 pouces, les ventes de tablettes devraient s'effondrer

Analyste star du fonds d'investissement taïwanais KGI Securities, Ming-Chi-Kuo est...
+ Lire la Suite

Le tribunal de commerce s'intéresse aux conditions de la cession de TPG-IT (ex-Team Partners)

Le feuilleton TPG-IT (anciennement Team Partners), que l'on croyait terminé avec la...
+ Lire la Suite

Patrick Fornas, l’ex-PDG de SafeTic, sanctionné par l’AMF

L’Autorité des marchés financiers a pronconcé une sanction pécuniaire de 90.000 euros...
+ Lire la Suite

Les DSI européens doivent changer leur mode de gestion estime Gartner

Plus des trois-quart (76%) des DSI de la zone EMEA devront changer leur mode de gestion au...
+ Lire la Suite

La revanche de Michael Dell

À l’occasion de Dell World qui s’est déroulé cette semaine à Austin, Michael Dell...
+ Lire la Suite

Stéphane Arnaudo quitte VMware pour Atlantis Computing

D'après le site ChannelBusinessPartners, Stéphane Arnaudo quitterait ce mois-ci son poste...
+ Lire la Suite

Atos : chiffre d'affaires en croissance grâce à Bull

Consolidé dans les comptes de la société depuis le 1er septembre, Bull apporte de la...
+ Lire la Suite

Les ambitions de VINCI dans les télécoms

VINCI Energies a finalisé l’acquisition d’Imtech ICT, la branche technologies de...
+ Lire la Suite

Un financier prévoit la disparition d'IBM

" Vendez IBM ; le business est moribond et les actions sont surévaluées ", conseille aux...
+ Lire la Suite

Les clients mécontents des pratiques d’Oracle en matière de licences

Emanation du site d'information britannique consacré à la gestion des actifs...
+ Lire la Suite

 

A la une

Un financier prévoit la disparition d'IBM

" Vendez IBM ; le business est moribond et les actions sont surévaluées ", conseille aux investisseurs Larry Meyers de PDL Capital sur le site...
+ Lire la Suite

Les petits partenaires Sage ruent dans les brancards

Il a suffit d’une petite étincelle – l’apparition en clair de la liste des destinataires dans un e-mail envoyé par Sage à ses petits...
+ Lire la Suite

La revanche de Michael Dell

À l’occasion de Dell World qui s’est déroulé cette semaine à Austin, Michael Dell est sorti de sa réserve pour...
+ Lire la Suite

EMC envisage désormais de se séparer de VMware

Se dirige-t-on vers une scission entre EMC et VMware ? Jusqu'ici opposé à une telle opération, Joe Tucci est aujourd'hui moins...
+ Lire la Suite

Microsoft dévoile une licence Windows facturée à l’utilisateur

Microsoft s’apprête à mettre à disposition de ses clients sous contrat Accord Entreprise (réservé aux aux entreprises de plus de 250...
+ Lire la Suite

Rachat de SFR : les dirigeants de l'opérateur remerciés

La prise de contrôle de SFR par Numericable donne lieu à un grand chamboulement du côté des équipes dirigeantes de l'opérateur mobile....
+ Lire la Suite

Les clients mécontents des pratiques d’Oracle en matière de licences

Emanation du site d'information britannique consacré à la gestion des actifs informatiques ITAM Review, Campagn for clear licensing (CCL)...
+ Lire la Suite

Numéricable envisage le rachat de Bouygues

Mais jusqu'où ira Patrick Drahi ? Après avoir acquis Virgin Mobile France en juin dernier pour 325 millions d'euros, mis la main sur SFR...
+ Lire la Suite

Cirruseo, nouveau champion de l’écosystème Google en France

Lentement mais sûrement l’écosystème des pure players Google s’étoffe en France. Dans le sillage des désormais fameux Revevol et gPartner...
+ Lire la Suite

Atos : chiffre d'affaires en croissance grâce à Bull

Consolidé dans les comptes de la société depuis le 1er septembre, Bull apporte de la croissance à Atos dont le chiffre d'affaires...
+ Lire la Suite