channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 19 Décembre 2014



Jeudi 18 Décembre 2014
  • NCS : vers une cession

    Didier_LignierLe tribunal de commerce d’Arras examiné le 1er décembre la situation de l’intégrateur NCS, en redressement judiciaire depuis fin mai. S’il a prolongé la période d’observation jusqu’au 28 mai 2015, il a ordonné

  • Lire la suite



  • Intel étend sa plate forme IOT

    IotLa concurrence a du bon – Intel face à la concurrence du logiciel IdO (Internet des objets) annoncé en octobre par son rival ARM vient de renforcer son offre logiciel pour l’internet des Objets.

  • Lire la suite




La semaine dernière

Avnet crée une BU sécurité et réseaux

En complément de ses BU virtualisation & Cloud et infrastructures convergées, Avnet France...
+ Lire la Suite

Red Hat et Huawei signent une alliance autour d'OpenStack

Huawei et Red Hat signent un accord de partenariat mondial destiné à favoriser les...
+ Lire la Suite

Cloud Confidence : une certification française pour le cloud

C'est ce mardi 9 décembre que sera officiellement lancée l'association Cloud Confidence....
+ Lire la Suite

Alten et Akerva lancent une co-entreprise spécialisée dans la sécurité informatique

Filiale de l'éditeur de solutions de sécurité Total Device, Akerva est une société de...
+ Lire la Suite

Grand Prix de la distribution PartnerVIP : qui est Nuage Labs ?

Gagnant des Trophées Golden Cloud du dernier PartnerVIP, Nuage Labs est un éditeur de...
+ Lire la Suite

Netapp se lance dans les infrastructures hyperconvergées avec la pile VMware EVO:Rail

NetApp a fait son entrée sur le terrain des infrastructures hyperconvergées avec une...
+ Lire la Suite

Vers profonde transformation des effectifs des entreprises

Dans une force du travail qui devrait...
+ Lire la Suite

Mark Hurd à Paris : les réactions des partenaires

On peut dire que Mark Hurd a marqué les esprits en venant à Paris le vendredi 24 novembre. Avec...
+ Lire la Suite

Keralia, un nouvel acteur dans la gestion des services informatiques

Nouveau venu dans la gestion des services informatiques (ITSM), Keralia est porté par une figure...
+ Lire la Suite

Education : Apple doit partager un méga-contrat avec Google

C'est un méga-contrat dont s'enorgueillissait Apple, partenaire attentionné du monde de...
+ Lire la Suite

 

A la une

IBM nouvel allié de Cisco dans le domaine du stockage

Voilà qui ne devrait pas calmer les tensions qui existent entre EMC et Cisco, les deux ex-meilleurs alliés du monde IT, depuis le rachat...
+ Lire la Suite

Dix ans de Cheops Technology : « cet homme est fou mais il a un sacré drive »

Cheops Technoloy fêtait la semaine dernière les dix ans de son rachat par son emblématique président Nicolas Leroy-Fleuriot. L’occasion...
+ Lire la Suite

Mark Hurd à Paris : les réactions des partenaires

On peut dire que Mark Hurd a marqué les esprits en venant à Paris le vendredi 24 novembre. Avec quelque 300 clients présents, il a fait salle...
+ Lire la Suite

Défaillance de Teamup Consulting : le marché des services ITSM en pleine recomposition

Les prestataires spécialisés dans la gestion des services informatiques semblent à la peine. Dernière illustration en date : la procédure...
+ Lire la Suite

Riverbed change de mains pour 3,6 milliards de dollars et échappe au dépeçage

C'est une sorte de pied de nez à Elliott Management. Après avoir refusé deux offres de rachat de la part du hedge fund, l'une de 3,08...
+ Lire la Suite

MàJ : Econocom envisage d’externaliser la plus grande partie de son informatique interne

Sous la houlette de son nouveau DSI recruté en juin dernier, Eric O’Neill – un ex-Oberthur – Econocom-Osiatis aurait décidé d’externaliser...
+ Lire la Suite

Education : Apple doit partager un méga-contrat avec Google

C'est un méga-contrat dont s'enorgueillissait Apple, partenaire attentionné du monde de l'éducation. En juin 2013, le district scolaire de...
+ Lire la Suite

Deloitte se renforce dans la cybersécurité en avalant HSC

Le cabinet Hervé Schauer Consultants (HSC), spécialisé dans le conseil en sécurité des systèmes d'information, a rejoint la galaxie...
+ Lire la Suite

Grand Prix de la distribution PartnerVIP : qui est Nuage Labs ?

Gagnant des Trophées Golden Cloud du dernier PartnerVIP, Nuage Labs est un éditeur de solutions de passerelles de stockage cloud, dont...
+ Lire la Suite

Cloud Confidence : une certification française pour le cloud

C'est ce mardi 9 décembre que sera officiellement lancée l'association Cloud Confidence. Créée en juillet 2014, " elle a pour mission de...
+ Lire la Suite