channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 24 Octobre 2014



Jeudi 23 Octobre 2014





  • IBM en crise

    IBM_cloudUn bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM, Sam Palmisano, ne sera pas tenue.

  • Lire la suite

  • VMware déçoit les investisseurs

    VMware5VMware a présenté des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street mais des perspectives inférieures à celles des analystes. Au cours du troisième trimestre, la filiale d'EMC a réalisé un chiffre d'affaires de 1,52 milliard

  • Lire la suite

La semaine dernière

Acculé par Elliott Management, Riverbed va réduire ses coûts

Devant la pression de plus en plus forte d'Elliott Management, Riverbed va réduire ses...
+ Lire la Suite

Microsoft dément vouloir abandonner les tablettes Surface

Un article de Digitimes, daté du 9 octobre, a donné des sueurs froides à Microsoft. Se...
+ Lire la Suite

Cloudera s’installe en France

Créé en 2008 en pleine Silicon Valley à Palo Alto, la société Cloudera s’implante en France...
+ Lire la Suite

RozoFS, le scale-out français qui divise les coûts par deux

Editeur d’une solution logicielle de stockage distribué (scale-out) extrèmement prometteuse, le...
+ Lire la Suite

Symantec va séparer ses activités sauvegarde et sécurité

Refonte du programme partenaires, acquisition de NitroDesk, partenariat avec Check Point,...
+ Lire la Suite

OVH summit : le 3 ème hébergeur mondial parie sur IBM

Mardi 7 octobre, Octave Klaba le patron de la firme française OVH, a fait le point aux Docks de...
+ Lire la Suite

Démarrage en trombe pour Athéo Ingénierie, créé par d'anciens de RBS

L’un des principaux bénéficiaires de la redistribution des cartes en Alsace-Lorraine...
+ Lire la Suite

Pure Storage ouvre un bureau en France

Après avoir installé, en 2013, son siège européen au Royaume-Uni, Pure Storage ouvre un bureau...
+ Lire la Suite

HP se déleste dans les services… et pourrait racheter Rackspace

Mubadala Development Company, le fonds souverain d'Abu Dhabi, vient de racheter la...
+ Lire la Suite

Fujitsu récompense ses partenaires

En clôture de son tour de France partenaires Select Business Tour, Fujitsu a récompensé ses...
+ Lire la Suite

 

A la une

HP va se séparer de sa division PC et imprimantes

HP souhaite se transformer en une  " enterprise and cloud company ", plus agile et également tournée vers la mobilité. Pour cela elle...
+ Lire la Suite

Cisco pourrait arrêter ses investissements dans VCE

Si l'on en croit une source proche de l'entreprise qui s'est confiée à CRN, Cisco pourrait arrêter d'investir dans VCE, sa joint venture...
+ Lire la Suite

OVH summit : le 3 ème hébergeur mondial parie sur IBM

Mardi 7 octobre, Octave Klaba le patron de la firme française OVH, a fait le point aux Docks de Paris sur les développements en cours et présenté...
+ Lire la Suite

HP se déleste dans les services… et pourrait racheter Rackspace

Mubadala Development Company, le fonds souverain d'Abu Dhabi, vient de racheter la participation de 40% détenue par HP dans Injazat Data...
+ Lire la Suite

IBM en crise

Un bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM,...
+ Lire la Suite

Scission d'Hewlett-Packard : ce que l'on sait de l'opération

Meg Whitman a confirmé officiellement lundi qu'HP allait se scinder en deux avec d'une part une entité Enterprise consacrée aux serveurs,...
+ Lire la Suite

Microsoft gagne des milliards de dollars grâce à… Android

Peu de gens le savent et d'autres l'oublient : Microsoft gagne - beaucoup - d'argent avec… Android. La firme de Redmond prétend en effet...
+ Lire la Suite

Symantec va séparer ses activités sauvegarde et sécurité

Refonte du programme partenaires, acquisition de NitroDesk, partenariat avec Check Point, Palo Alto Networks et Cisco-Sourcefire au sein...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des quarante collaborateurs. Une croissance au pas de...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement judiciaire en juillet dernier. Contacté,...
+ Lire la Suite