channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 24 Avril 2015
  • EMC manque ses prévisions

    EMCEMC a présenté des résultats en deçà des prévisions des analystes. Le chiffre d'affaires a progressé de 2% pour atteindre 5,61 milliards de dollars, là ou Wall Street en attendait 5,74 milliards. A monnaie constante la

  • Lire la suite





Jeudi 23 Avril 2015




  • Bull dope le chiffre d'affaires d'Atos

    AtosAu premier trimestre, le chiffre d'affaires d'Atos a atteint 2,427 milliards d’euros, soit une progression de 17,6% par rapport au premier trimestre 2014, mais une huasse d'à peine 0,2% à périmètre et taux de change constants.

  • Lire la suite

La semaine dernière

Eric Taillard a quitté Arrow ECS

Selon nos informations, Eric Taillard, vice-president cloud Europe chez Arrow ECS, a quitté la...
+ Lire la Suite

Infovista avale Ipanema

Deux spécialistes français de l'optimisation des réseaux se rapprochent. Ipanema...
+ Lire la Suite

Les start-up du stockage victimes consentantes des hébergeurs

Le cabinet Dell’Oro vient de livrer une étude sur les évolutions de systèmes de...
+ Lire la Suite

NetApp se prépare à sabrer dans ses effectifs

D'après TheRegister, qui s'appuie sur une source interne, NetApp s'apprête à se séparer...
+ Lire la Suite

Hardis Group bouleverse son organisation

En 2013, les deux fondateurs d'Hardis Group, Christian Balmain et Denis Vedda, ont mis en...
+ Lire la Suite

WIFI sécurisé : Aerohive face à la bande des quatre

Le constructeur Aerohive, lancé en France, il y a à peine cinq ans, est depuis son entrée en...
+ Lire la Suite

Conférence annuelle Datacore : six partenaires français récompensés et un accord avec Fujitsu

L’éditeur de logiciels de virtualisation de stockage va décliner son offre...
+ Lire la Suite

Le logiciel de surveillance réseau PRTG 100 désormais gratuit

Le spécialiste de la surveillance réseau Paessler fait savoir que sa licence commerciale...
+ Lire la Suite

Benjamin Revcolevschi nommé directeur général de Fujitsu France

Fujitsu annonce la nomination de Benjamin Revcolevschi en tant que vice-président,...
+ Lire la Suite

Ubister s’associe à A2Com pour lancer la déclinaison cloud de SAP Business One

Le prestataire de services spécialisé SAP Business ByDesign complète son offre en ajoutant à...
+ Lire la Suite

 

A la une

Comment je me suis planté dans le cloud

Un intégrateur de solutions raconte comment il s’est laissé prendre par les sirènes du Cloud et ce qu’il en a retiré comme...
+ Lire la Suite

HP Enterprise dévoile son nouveau logo

Parmi les implications de la scission de HP en deux entités séparées, il y a la nécessité de changer de logo. L’entité Enterprise, qui...
+ Lire la Suite

NetApp se prépare à sabrer dans ses effectifs

D'après TheRegister, qui s'appuie sur une source interne, NetApp s'apprête à se séparer d'un tiers de ses effectifs, soit un peu plus de...
+ Lire la Suite

HP abandonne le cloud public

HP a reconnu sa défaite dans la guerre du cloud public qui l'oppose à des acteurs comme Amazon, Microsoft ou encore Google. Dans une...
+ Lire la Suite

Computacenter place son centre de services de Montpellier en orbite

Computacenter a inauguré le 9 avril dernier les locaux de son nouveau centre de services de Montpellier en présence de tout le gratin régional....
+ Lire la Suite

Conférence annuelle Datacore : six partenaires français récompensés et un accord avec Fujitsu

L’éditeur de logiciels de virtualisation de stockage va décliner son offre d’hyperconvergence Conveged Virtual SAN...
+ Lire la Suite

Altice prête à vendre l'opérateur portugais Cabovisão et à s'offrir Bouygues Telecom

Vodafone a fait savoir qu'il discutait avec Altice d'un rachat éventuel de l'opérateur portugais Cabovisão, détenu actuellement par la...
+ Lire la Suite

Infidis reprend Cefi en plan de cession

L’intégrateur parisien annonce que le le tribunal de commerce d’Aix en Provence a validé le 2 avril son offre de reprise de Cefi. Après un...
+ Lire la Suite

Nokia et Alcatel-Lucent négocient leur rapprochement

Nokia et Alcatel-Lucent ont confirmé ce matin être en négociations avancées en vue d’un rapprochement. Ce serait Nokia qui prendrait le...
+ Lire la Suite

WIFI sécurisé : Aerohive face à la bande des quatre

Le constructeur Aerohive, lancé en France, il y a à peine cinq ans, est depuis son entrée en bourse l’an passé devenu un acteur incontournable...
+ Lire la Suite