channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Lundi 15 Septembre 2014


  • Les PRA ne font plus rêver

    PRALes PRA, ou plans de reprise d’activité, permettant d’assurer la remise en service de l’infrastructure et des systèmes d’information supportant l’activité d’une entreprise restent un domaine peu enthousiasmant.

  • Lire la suite




Vendredi 12 Septembre 2014




La semaine dernière

Evea Group repart pour un cycle de croissance après une fusion difficile

Presque 2 M€. C’est le montant des pertes nettes qu’EveaGroup a finalement déclaré à...
+ Lire la Suite

Le marché du stockage anémique

Avec une croissance d'a à peine 0,3% sur un an et un chiffre d'affaires mondial de 7,8...
+ Lire la Suite

Sopra change de nom

C'est une étape aussi normale que symbolique qui vient d'être franchie dans le cadre du...
+ Lire la Suite

Ivan Renaudin remplacé à la tête d’Also France

Après dix-sept ans passés à la tête d’Actebis France, devenu Also en 2010, Ivan Renaudin a...
+ Lire la Suite

Westcon acquiert un fournisseur de services cloud

Westcon renforce sa stratégie cloud. le distributeur vient en effet d'annoncer...
+ Lire la Suite

Florence Laget nommée directrice Big Data chez HP France

HP France vient de créer une direction Big Data. La direction en a été confiée à...
+ Lire la Suite

Sébastien Pairet quitte son poste de DRH adjoint d’Econocom-Osiatis

Selon nos informations, Sébastien Pairet, directeur adjoint des ressources humaines...
+ Lire la Suite

Sommé par la justice US de lui fournir des emails stockés en Irlande, Microsoft fait de la résistance

Microsoft fait de la résistance. Sommée en juillet dernier par la juge Loretta Preska de...
+ Lire la Suite

Cisco suspend la livraison de ses appliances Invicta

Cisco vient de suspendre la livraison de ses appliances de stockage flash Invicta....
+ Lire la Suite

Le président d'Avnet TS démissionne

Philip Gallagher s'en va. Le président mondial d'Avnet Technology Solutions va abandonner...
+ Lire la Suite

 

A la une

Econocom-Osiatis : une fusion sous haute tension

La guerre des chefs fait rage chez Econocom, avec tout ce que cela peut entraîner de dégâts collatéraux : prise de décision...
+ Lire la Suite

Econocom-Osiatis dévoile son nouvel organigramme

À défaut de fusionner, Econocom et Osiatis viennent d’entamer leur intégration fonctionnelle avec l’annonce cette semaine d’une nouvelle...
+ Lire la Suite

La CGT d'IBM France écrit à François Hollande

Ce mercredi François Hollande recevait à l'Elysée Virginie Rometty, CEO d'IBM , accompagnée du président de la filiale française du...
+ Lire la Suite

Acquisitions : Devoteam se renforce dans le cloud et la mobilité

Devoteam a profité de la présentation de ses résultats semestriels pour annoncer deux acquisitions stratégiques dans le domaine du cloud....
+ Lire la Suite

Econocom reprend Comiris à la barre du tribunal de commerce

C’est finalement Econocom, via sa filiale Exaprobe, qui a mis la main sur les actifs de l’intégrateur spécialisé en visio-conférence Comiris...
+ Lire la Suite

OVH s'apprête à ouvrir son antenne rennaise et recrute à Brest et à Lyon

OVH va démarrer l'activité de son centre rennais le 5 octobre prochain avec 5 personnes, un chiffre qui devrait rapidement grimper à 50...
+ Lire la Suite

Semestriels Econocom : les services marquent le pas

À l’issue de son premier semestre fiscal clos fin juin, le premier intégrant Osiatis sur un semestre entier, Econocom déçoit en affichant un...
+ Lire la Suite

Formation : Microsoft abandonne sa collaboration avec Prometric

C'est une véritable surprise. Microsoft abandonne sa collaboration avec l'organisme certificateur Prometric nous apprend TheRegister, qui se...
+ Lire la Suite

Nutanix lève 140 millions de dollars supplémentaires

Le milieu de l'hyper-convergence est en pleine ébullition. Après l'alliance annoncée entre Cisco et SimpliVity et l'accord de partenariat...
+ Lire la Suite

Microsoft casse les prix sur la Surface 2

Alors que la troisième version de son hybride Surface Pro fait officiellement son apparition sur le marché français, Microsoft tente de se...
+ Lire la Suite