channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Jeudi 21 Août 2014


Mercredi 20 Août 2014







  • Nouvelle panne majeure chez Azure

    Nuages_noirsDécidément un vent d'instabilité souffle sur l'Azur de Microsoft. Lundi aux environs de 20h (heure de Paris), plusieurs services du cloud ont été inaccessibles pendant plusieurs heures.

  • Lire la suite

La semaine dernière

Désastre annoncé pour l'internet des objets ?

Tout objet numérique est sujet à être piraté. Avec l’Internet des objets, le monde devient...
+ Lire la Suite

PC : Lenovo en croissance de 90% sur un marché français qui redémarre

Lenovo a enregistré une croissance de 90% de ses livraisons de PC (en volumes) sur le marché...
+ Lire la Suite

Antemeta s’implante à Aix-en-Provence

L’intégrateur francilien spécialisé en systèmes de stockage étend sa couverture...
+ Lire la Suite

Hébergeurs et opérateurs de datacenters : les marges dangereusement attaquées

Xerfi tire la sonnette d’alarme : la guerre des prix qui sévit dans le secteur de...
+ Lire la Suite

Comiris en procédure de redressement judiciaire

Encore un partenaire Cisco qui fait défaut. Après NCS fin mai, c’est l’intégrateur Comiris,...
+ Lire la Suite

Dassault Systèmes : hausse du CA, baisse des bénéfices et nouvelle acquisition

Au premier semestre, Dassault Systèmes a engrangé un chiffre d'affaires de 1,06 milliard...
+ Lire la Suite

Pas-de-Calais : l’intégrateur NCS en redressement judiciaire

Le 28 mai, le tribunal de commerce d’Arras a placé l’intégrateur réseaux et systèmes en...
+ Lire la Suite

Access IT racheté par Castelis

En redressement judiciaire depuis novembre 2013 suite à des problèmes de trésorerie, le...
+ Lire la Suite

Memup placé en liquidation judiciaire

" Les sites de Memup sont actuellement indisponibles pour des raisons techniques. Memup...
+ Lire la Suite

 

A la une

PC : Lenovo en croissance de 90% sur un marché français qui redémarre

Lenovo a enregistré une croissance de 90% de ses livraisons de PC (en volumes) sur le marché français au deuxième trimestre, selon les chiffres...
+ Lire la Suite

Antemeta s’implante à Aix-en-Provence

L’intégrateur francilien spécialisé en systèmes de stockage étend sa couverture géographique en ouvrant une agence à Aix-en-Provence. Une...
+ Lire la Suite

SaaS : les partenaires reviennent au centre du jeu

Pour assurer le succès de leurs offres SaaS, les éditeurs de logiciels de gestion ont admis qu’ils...
+ Lire la Suite

Nouvelle panne d'Office 365

Les infrastructures faisant tourner les services Microsoft Office 365 ont connu une nouvelle panne majeure fin juin qui a une fois de plus...
+ Lire la Suite

Ingram Micro : hausse de 6% du chiffre d’affaires au deuxième trimestre

Le grossiste Ingram Micro a enregistré une hausse de 5,8% de ses ventes mondiales sur son deuxième trimestre fiscal clos fin juin à 10,9 milliards...
+ Lire la Suite

Arrêt des PC Sony VAIO : les partenaires premiers affectés

En proie à des difficultés financières récurrentes, Sony se sépare progressivement de ses activités non rentables. En février dernier,...
+ Lire la Suite

Cisco : 6.000 nouvelles suppressions de postes

À l’issue de son exercice fiscal 2013-2014, Cisco vient d’annoncer 6.000 nouvelles suppressions d’emplois (soit 8% de son effectif) pour...
+ Lire la Suite

Ldlc retrouve la recette de la croissance

Le e-commerçant n’a pas souffert de la baisse du marché du PC. Au contraire : il a dépassé les 20% de croissance...
+ Lire la Suite

Samsung rachète le spécialiste de la domotique SmartThings

Samsung vient de faire savoir dans un communiqué qu'il était entré en négociation en vue de racheter SmartThings. Créée en 2012 grâce...
+ Lire la Suite

Nouvelle panne majeure chez Azure

Décidément un vent d'instabilité souffle sur l'Azur de Microsoft. Lundi aux environs de 20h (heure de Paris), plusieurs services du cloud...
+ Lire la Suite