channelnews


Free Mobile : la CFE-CGC & UNSA dénonce une stratégie du coucou
19.01.12 - Dirk Basyn   

CFE-CGC & UNSALa  CFE-CGC & UNSA Télécoms s'en prend violemment à l'offre de Free Mobile, selon elle une « parfaite illustration de l’exploitation maximale du dogme néolibéral de la concurrence exacerbée ».


Incontestablement, l'offre de Free Mobile déplaît aux syndicats. Après l'attaque de la CGT dont nous nous étions fait l'écho, c'est au tour de la CFE-CGC & UNSA Télécoms de réagir vigoureusement à ce qui ressemble à un coup de tonnerre dans l'univers ronronnant de la téléphonie mobile. Dans un long communiqué de 5 pages,  les délégués syndicaux de SFR; Orange et Bouygues tentent de démonter point par point les arguments qui font pencher la balance du consommateur en faveur du nouveau venu.


Selon eux, c'est la terminaison d'appel imposée par l'Arcep – qui oblige les opérateurs en place à participer au financement des nouveaux entrants – qui permet à Free de proposer des tarifs extrêmement bas. Un système qui arrêterait de fonctionner si tous les clients des opérateurs s'abonneraient chez Free Mobile et, par ailleurs, limité dans le temps. Cette faveur prenant fin le 31 décembre 2013, Free pourrait alors revoir ses tarifs, affirment les syndicalistes.


La terminaison d'appel est d'autant plus injuste selon eux, qu'elle fait fi des investissements réalisés dans le réseau. « Le profit moyen net après impôts des trois opérateurs mobiles en place est de 8% du chiffre d’affaires. Sur une facture moyenne mensuelle mobile de 24 €7, il reste donc à l’opérateur 1,92 € par mois et par abonné pour financer les investissements futurs et rémunérer les actionnaires », poursuit le communiqué qui ajoute « C’est ce que Xavier Niel appelle « presser le citron » ! Mais en l’occurrence, on peut se demander qui le presse ? ».


10.000 emplois perdus


Le syndicat dénonce ensuite une stratégie désastreuse pour l'emploi, l'objectif de Free étant selon lui de tout traiter par téléphone depuis l’étranger.
« Non seulement il y aura peu ou pas de création d’emplois en France pour le lancement de ce nouvel opérateur mobile, mais, pour aligner leurs prix en préservant leurs capacités d’investissement, les trois autres opérateurs seront obligés de délocaliser aussi. L’arrivée de Free mobile se soldera donc plus vraisemblablement sur une perte d’au moins 10.000 emplois, que par la création de ceux qu’il avait promis, et qui pour le moment ne sont pas au rendez-vous. »


La promotion de l'offre par le buzz, dont n'ont pu bénéficier les opérateurs, constitue également un avantage concurrentiel estime la CFE-CGC & UNSA Télécoms, qui y voit de plus un manque à gagner pour la presse, laquelle sera obligée pour survivre de faire appel à des journalistes bénévoles.


La fin du subventionnement du terminal est également dans le collimateur des syndicalistes. Les terminaux proposés à l'achat seraient 14% plus chers que les tarifs constructeurs, le financement de certains d'entre eux étant par ailleurs assuré par un crédit renouvelable aux taux « proches de l'usure ».


Le document dénonce ensuite les tensions entre les personnels de vente des trois opérateurs et les clients, créées par les annonces tarifaires de Free.
« Le consommateur y gagne aujourd’hui. Les salariés ont perdu. Demain les citoyens paieront », conclut le communiqué.


 
Discussion sur l'article (0 commentaires)

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Mercredi 29 Octobre 2014



  • HP veut révolutionner la 3D

    HP-3d-imprimante-multi-jet-fusion-2014-10-29-04Après avoir promis en avril dernier puis reporté l'annonce d'une imprimante 3D révolutionnaire, HP vient de livrer dans un communiqué quelques détails sur cette machine tant attendue. 

  • Lire la suite



  • 1, 2, 3 acquisitions pour EMC

    CloudsEMC, qui joue désormais clairement la carte du cloud hybride, vient de confirmer officiellement l'acquisition de Cloudscaling, une startup californienne à l'origine d'une technologie permettant de bâtir des clouds privés

  • Lire la suite

Mardi 28 Octobre 2014



La semaine dernière

IBM paye très cher pour se débarrasser de ses semi-conducteurs

Quatre ans après être sorti d'Atis, la co-entreprise détenue avec Infineon, IBM marque...
+ Lire la Suite

Google, Salesforce, VMware et Amazon reviennent en odeur de sainteté chez Microsoft

L'arrivée de Satya Nadella à la tête de l'entreprise marque indéniablement un...
+ Lire la Suite

FMI Infogérance : Loetitia Colas reprend l’entreprise créée par son mari

Le 18 septembre, FMI Infogérance, société de services informatiques lyonnaise inaugurait son...
+ Lire la Suite

Après HP et Symantec qui sera le prochain à se couper en deux ?

" Qui sera le prochain ?". Sous forme de boutade ou de question cette phrase se propage...
+ Lire la Suite

Orange Applications for Business : ses cinq entités constitutives

Orange fusionne Silicomp, Alsy, Multimédia Business Services, Data & Mobiles...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement...
+ Lire la Suite

Accord mondial HP-VMware autour du Cloud

A l’occasion de la conférence VMWorld 2014 qui se déroule cette semaine à Barcelone,...
+ Lire la Suite

HP rompt définitivement ses discussions avec EMC

C'est fois-ci c'est officiel, HP renonce à fusionner avec EMC. Ces discussions avaient...
+ Lire la Suite

Les tablettes de plus en plus boudées pour d'autres terminaux

+ Lire la Suite

 

A la une

IBM en crise

Un bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM,...
+ Lire la Suite

Cisco pourrait arrêter ses investissements dans VCE

Si l'on en croit une source proche de l'entreprise qui s'est confiée à CRN, Cisco pourrait arrêter d'investir dans VCE, sa joint venture...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des quarante collaborateurs. Une croissance au pas de...
+ Lire la Suite

Osiatis n'offre toujours pas de croissance à Econocom

Un an après l'acquisition d'Osiatis, les services d'Econocom restent en panne de croissance. Pire : le groupe vient d'annoncer qu'il...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement judiciaire en juillet dernier. Contacté,...
+ Lire la Suite

Trimestriels : Microsoft a surpris agréablement les analystes

Microsoft respire. L'éditeur a en effet publié des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du premier...
+ Lire la Suite

Microsoft dément vouloir abandonner les tablettes Surface

Un article de Digitimes, daté du 9 octobre, a donné des sueurs froides à Microsoft. Se basant sur les confidences de fournisseurs...
+ Lire la Suite

Cisco entame une profonde réorganisation

En août dernier, à l’issue de son exercice fiscal 2013-2014, Cisco annonçait 6.000 suppressions d’emplois (soit 8% de son effectif)...
+ Lire la Suite

Alliance HighTech : le cheval de troie des petites SSII dans les grands comptes

Le GIE Alliance HighTech est en plein renouveau. Le facilitateur de relation entre les grands clients et les petits prestataires IT entend...
+ Lire la Suite

IBM de plus en plus India Business Machine

Après la cession de ses activités serveurs d’entrée de gamme à Lenovo, IBM compte désormais moins de 80 000 employés aux...
+ Lire la Suite