channelnews


Sigfox lance une alternative au GSM pour faire communiquer les objets
08.06.12 - Le MagIT   

SigfoxAprès trois ans de mise en place discrète, la société toulousaine Sigfox se lance comme opérateur de réseau pour le M2M. Son secret ? Elle ne s’appuie pas sur le réseau GSM, mais sur des ondes radios UNB (Ultra Narrow Band).


Un nouveau réseau cellulaire a vu le jour en France. Ne cherchez pas ses abonnés, il ne concerne que des objets et ne s’appuie pas sur la norme GSM classique. La société toulousaine Sigfox vient en effet de se lancer comme opérateur spécialisé dans le M2M (Machine-to-machine). Il veut se distinguer de ses concurrents GSM en proposant un réseau en bas débit adapté aux besoins basiques des objets (signaler un incident, envoyer un relevé de consommation, etc.) et économique.


Pour cela, la société s’appuiera sur des ondes radios opérant dans des fréquences « libres » (68 MHz, 463 MHz et 868 MHz selon eux, l'Arcep précisant que seule la dernière est libre, les autres étant réservées au CSA et à l'Armée) avec des émissions sur une bande ultra-étroite de l’ordre de la centaine de Hertz. L’objet à connecter est équipé d’un modem et l’antenne captant le signal est, elle, connectée à Internet pour transmettre les informations reçues. La société se vante que dans des conditions optimales, ses antennes seraient capables de couvrir des cellules de 900 km2, ayant réussi, lors de tests, à capter à partir du Pic du midi le signal d’un objet situé à Poitiers (un peu plus de 450 kilomètres en ligne droite sans zone fortement peuplée).


Avec moins de mille antennes, la société veut couvrir l’ensemble de la métropole d’ici à la fin de l’année, avant de s’attaquer à l’international en 2013 (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne) et de couvrir toute l’Europe d’ici à la fin 2014. Pour l’instant, avec une centaine d’antennes, Sigfox couvre les sept plus grandes métropoles de France et satisfait aux besoins de ses dix premiers clients professionnels.


Un abonnement de quelques euros par an


Parmi eux, Clear Channel compte équiper d’ici la fin de l’année l’ensemble de ses 12 000 panneaux publicitaires déroulants pour détecter les pannes et régler la programmation à distance, faisant ainsi économiser 500 000 kilomètres par an à ses équipes de maintenance. Tous les panneaux de la zone Atlantique Sud (autour de Bordeaux) utilisent déjà le réseau de SigFox, et en septembre 2012 les 2000 panneaux installés en région parisienne les rejoindront. Si le client n’a pas voulu dévoiler les termes financiers de son contrat, Sigfox parle d’un abonnement de quelques euros par an et par objet connecté, en espérant passer sous la barre de l’euro par an et par objet. L’entreprise compte également ouvrir d’ici 2 à 3 ans son service aux particuliers avec une offre de 10 €/an pour connecter l’ensemble de ses objets. Elle prévoit d’atteindre son équilibre financier fin 2014, avec un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros cette année-là (contre 2 millions d’euros attendus pour 2012).


La solution de Sigfox serait-elle le miracle attendu pour l’explosion du M2M ? Il reste quelques points à vérifier. Dans les bandes des 60 MHz et des 400 MHz, certaines fréquences sont réservées (notamment pour l’utilisation de micro HF). Dans des zones extrêmement peuplées comme les grandes villes, comment Sigfox va-t-il gérer les cas de saturations de fréquence ? D’autre part, même si la technologie propriétaire de Sigfox est brevetée dans le monde entier, elle s’appuie sur des principes connus depuis la Première Guerre mondiale. Rien n’empêcherait une société employant des radio-amateurs de créer leurs propres réseaux en achetant le matériel technologique à desconcurrents américains ou chinois. Sigfox est parti avec une bonne avance, mais elle va devoir la conserver pour continuer la course en tête.

 

Egalement sur LeMagIT :

Wallix lève 2 millions d’euros et fait entrer le FSN à son capital 

Flame s’auto-éradique  

HP veut éliminer le SAN de ses architectures convergées avec Flat SAN 

 

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 31 Octobre 2014



Jeudi 30 Octobre 2014




  • Le rachat de Motorola par Lenovo finalisé

    Motorola_LogoLe rachat de Motorola Mobility par Lenovo à Google pour 2,91 milliards de dollars est finalisé annoncent les deux entreprises dans un communiqué commun. Motorola devient une filiale détenue à 100% par Lenovo, son siège 

  • Lire la suite



La semaine dernière

IBM paye très cher pour se débarrasser de ses semi-conducteurs

Quatre ans après être sorti d'Atis, la co-entreprise détenue avec Infineon, IBM marque...
+ Lire la Suite

Google, Salesforce, VMware et Amazon reviennent en odeur de sainteté chez Microsoft

L'arrivée de Satya Nadella à la tête de l'entreprise marque indéniablement un...
+ Lire la Suite

FMI Infogérance : Loetitia Colas reprend l’entreprise créée par son mari

Le 18 septembre, FMI Infogérance, société de services informatiques lyonnaise inaugurait son...
+ Lire la Suite

Après HP et Symantec qui sera le prochain à se couper en deux ?

" Qui sera le prochain ?". Sous forme de boutade ou de question cette phrase se propage...
+ Lire la Suite

Orange Applications for Business : ses cinq entités constitutives

Orange fusionne Silicomp, Alsy, Multimédia Business Services, Data & Mobiles...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement...
+ Lire la Suite

Accord mondial HP-VMware autour du Cloud

A l’occasion de la conférence VMWorld 2014 qui se déroule cette semaine à Barcelone,...
+ Lire la Suite

HP rompt définitivement ses discussions avec EMC

C'est fois-ci c'est officiel, HP renonce à fusionner avec EMC. Ces discussions avaient...
+ Lire la Suite

Les tablettes de plus en plus boudées pour d'autres terminaux

+ Lire la Suite

 

A la une

IBM en crise

Un bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM,...
+ Lire la Suite

Cisco pourrait arrêter ses investissements dans VCE

Si l'on en croit une source proche de l'entreprise qui s'est confiée à CRN, Cisco pourrait arrêter d'investir dans VCE, sa joint venture...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des quarante collaborateurs. Une croissance au pas de...
+ Lire la Suite

Osiatis n'offre toujours pas de croissance à Econocom

Un an après l'acquisition d'Osiatis, les services d'Econocom restent en panne de croissance. Pire : le groupe vient d'annoncer qu'il...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement judiciaire en juillet dernier. Contacté,...
+ Lire la Suite

Trimestriels : Microsoft a surpris agréablement les analystes

Microsoft respire. L'éditeur a en effet publié des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du premier...
+ Lire la Suite

Amazon affiche plus d'un demi-milliard de dollars de pertes

Amazon vient de connaître un très mauvais troisième trimestre. Le chiffre d'affaires a bondi de 20% à  20,58 milliards de dollars. En...
+ Lire la Suite

Cisco entame une profonde réorganisation

En août dernier, à l’issue de son exercice fiscal 2013-2014, Cisco annonçait 6.000 suppressions d’emplois (soit 8% de son effectif)...
+ Lire la Suite

Alliance HighTech : le cheval de troie des petites SSII dans les grands comptes

Le GIE Alliance HighTech est en plein renouveau. Le facilitateur de relation entre les grands clients et les petits prestataires IT entend...
+ Lire la Suite

IBM de plus en plus India Business Machine

Après la cession de ses activités serveurs d’entrée de gamme à Lenovo, IBM compte désormais moins de 80 000 employés aux...
+ Lire la Suite