Le fabricant français de machines d’impression 3D industrielles vient de s’offrir pour 10 millions d’euros les activités intégration de logiciels CAO du francilien AvenAo. Société de 75 personnes et de 12,6 millions d’euros de chiffre d’affaires (au 31 mars 2017), AvenAo est l’un des principaux intégrateurs de Solidworks, le logiciel de conception 3D de Dassault Systèmes. De son côté, Prodways est un groupe d’environ 300 personnes (avant le rachat). Prodways est positionné sur l’ensemble de la chaîne de fabrication 3D, en tant que fabricant de machines d’impression 3D – Prodways Technologies ainsi vient d’installer sa centième machine après quatre années d’existence, rapportent Les Echos – mais aussi en tant que fabricant de matériaux d’impression (résines, poudres de frittage…) et en tant qu’acteur du marché de la fabrication additive via sa filiale Initial, qui fabrique des pièces à la demande, et via ses divisions Scientifeet, Cristal et Interson-Protac, qui fabriquent des semelles orthopédiques et des prothèses (dentaires, audio) pour le secteur médical.

Mais il manquait à Prodways une expertise en conception 3D pour accompagner ses clients et prospects en amont de l’acquisition d’une machine d’impression 3D dans le redesign de leurs produits afin qu’ils tirent avantage dès leur conception de la fabrication additive (par ajout de matière). « L’impression 3D permet d’économiser en moyenne 30% de matière par rapport à l’usinage conventionnel et les logiciels Dassault sont parmi les meilleurs pour concevoir des designs tirant parti de l’impression 3D – on parle d’optimisation topologique », explique Lenny Vercruysse, co-fondateur avec son frère Sébastien, d’AvenAo.

Cette expertise en conception 3D et en optimisation topologique, Prodways compte donc sur AvenAo pour la lui apporter. AvenAo, dont environ la moitié de l’effectif est constitué d’ingénieurs en assistance technique chargés d’accompagner les clients dans la prise en main de leurs logiciels de conception 3D mais aussi dans l’utilisation de leur machine d’impression 3D. Car AvenAo s’est aussi imposé, via sa filiale Creatix3d, comme l’un des leaders de la distribution des machines d’impression 3D du grand concurrent de Prodways : 3D Systems.

Le rachat par Prodways ne porte que sur AvenAo Solutions 3D (l’activité intégration de logiciels) et 3dservicad (l’activité assistance technique). L’activité distribution 3D Systems (qui compte 5 personnes) n’est pas concernée. Le sort de cette filiale reste d’ailleurs en suspens. 3D Systems a bien pris en compte notre choix d’adosser AvenAo à Prodways – pour accélérer son développement, explique Lenny Vercruysse, mais n’a pas encore fait savoir s’il entendait interrompre le contrat de distribution ou non. En attendant, Creatix3d poursuit son activité, notamment de vente de matériaux d’impression auprès de son parc de quelque 150 clients.

Autre activité non concernée par l’opération : Be-Cloud, la filiale du groupe dédiée à la vente des solutions cloud de Microsoft. Cette filiale de 30 personnes et de 2 M€ de chiffre d’affaires au 31 mars 2016, reste pilotée en direct par Lenny Vercruysse, tandis que son frère prend la direction du business development du groupe Prodways. Groupe dont il est devenu, avec son frère, actionnaires à hauteur de 2 %, Prodways ayant réglé la moitié de la transaction en actions. Introduit en bourse en mai dernier, ce qui lui a permis de lever 62 M€, Prodways ambitionne de devenir le leader européen de l’impression 3D. Il vise un chiffre d’affaires de 50 M€ en 2018 à comparer aux 25 M€ réalisés en 2016.

Sur le même sujetAvenao incarne la transformation du métier de revendeur