À l’occasion de la sortie du capital de son fondateur Dominique Houdmond, le VAR nantais Iliane va se rapprocher de son homologue brestois MVI pour former l’un des principaux intégrateurs de la région Pays de Loire-Bretagne.


Le Nantais Iliane et le Brestois MVI viennent d’enclencher le processus qui aboutira à leur fusion juridique d’ici à la fin de l’année. Avec 125 collaborateurs (avec les filiales) pour un chiffre d’affaires de 21 M€, le nouvel ensemble formera l’un des principaux intégrateurs indépendants du grand Ouest de la France. L’opération se justifie par la volonté de Dominique Houdmond, fondateur d’Iliane, de liquider ses parts de capital à l’occasion de son prochain départ en retraite.


Le protocole d’accord signé la semaine dernière entre les deux parties prévoit que la fusion se fera en deux temps. Sur le plan opérationnel, il est à effet immédiat, avec le rapprochement des équipes sous la présidence de Régis Bruteul, actuel président de MVI, et la direction générale d’Eddy Le Nenes, actuel président d’Iliane. Le premier sera en charge des finances et le second de la gestion opérationnelle et du commerce.


Sur le plan juridique, la fusion ne sera définitive qu’en novembre prochain pour des raisons administratives (avec effet rétroactif au 1er juin sur le plan comptable). Le capital sera alors réparti entre Régis Bruteul et Eddy Le Nenes (respectivement 75% et 25%). Les deux entités perdureront, MVI devenant la holding et Iliane portant les activités opérationnelles et le nom commercial. Les filiales d’Iliane, Grafe (intégration de logiciels de gestion) et Ico (télécoms) seront attachées au groupe mais demeureront autonomes.


Les deux sociétés se connaissent bien, elles collaborent depuis une quinzaine d’années au sein du groupement Séquence. Elles exercent les mêmes métiers sur les mêmes segments (PME et entreprises intermédiaires) et ont en commun leurs trois principaux partenaires (HP, Microsoft et Vmware). Plus gros (avec ses 95 collaborateurs et ses 15 M€ de CA), Iliane dispose d’un portefeuille d’offres plus développé que MVI avec notamment des activités hébergement, cloud, rationalisation des moyens d’impression, télécoms et gestion, dont ne dispose pas MVI.


Sur le plan géographique, les deux sociétés sont parfaitement complémentaires ou presque avec un seul doublon à Rennes où il est prévu que les trois collaborateurs de l’agence d’Iliane emménagent rapidement avec les huit collaborateurs de MVI. Le groupe disposera ainsi d’agences à La Roche-sur-Yon, Vannes, Cholet, Rennes et Qimperlé en plus de leurs sièges respectifs à Brest et Nantes.