Après Treize années aux commandes de l’intégrateur nantais Pentasonic, Gaël Brisson a décidé de passer la main en cédant 100% du capital de l’entreprise à son homologue girondin Scriba, dirigé par Jérôme Faucher et Didier Comet.

Les deux entreprises exercent peu ou prou les mêmes métiers avec une orientation plus marquée conseil et projets d’infrastructures pour environnements datacenters pour Pentasonic quand l’éventail des compétences de Scriba s’étend au développement, aux applications et aux postes de travail. Toutes deux sont très impliquées dans les services d’infogérance et les solutions cloud, dans lesquelles elles ont investi très tôt.

Avec 40 personnes et 10 M€ de chiffre d’affaires annuel, Pentasonic est trois fois plus petit que Scriba, qui emploie 120 personnes et réalise 28 M€ de chiffre d’affaires annuel. Son aire d’influence reste limitée aux Pays de la Loire quand celle de Scriba s’étend à Toulouse, Niort, Aix-en-Provence, Lyon, Paris et… Vannes, où elle compte une personne.

Scriba indique que Pentasonic restera une entité autonome.