class= » alignleft size-full wp-image-27411″ style= »margin: 6px; float: left; » alt= »iPad » src= »http://www.channelnews.fr:8080/wp-content/uploads/2010/01/iPad.jpg » width= »75″ height= »75″ width= »75″ height= »75″ /

 

La commission générale de terminologie et de néologie de l’informatique et des composants électroniques (CSTIC) a frappé une nouvelle fois avec la sagesse qui la caractérise. Alors que le terme tablette est entré dans le vocabulaire populaire pour désigner les iPad d’Apple ou leurs équivalents chez Archos, c’est « ardoise » qui se retrouve gravé sur les tables de la Loi de la République pour désigner ces équipements (via l’édition du JO du 20 février)…Il est à noter que si la commission tolère l’appellation « tablette tactile », elle indique que les « noms de marque tels que ‘iPad’ ou ‘iSlate’ ne doivent pas être utilisés pour désigner de façon générale ces ordinateurs ».

Par le passé, la même commission a déjà tenté d’imposer des termes allant contre l’usage établi, souvent avec un succès très limité. Elle a ainsi sorti de son chapeau le très logique macro-ordinateur [par opposition à micro-ordinateur, NDLR] pour désigner avec 20 ans de retard les mainframes, alors que ceux-ci étaient depuis longtemps appelés systèmes centraux ou grands systèmes. La même commission insiste aussi pour appeler gérance informatique ce que tout le monde appelle infogérance ou pour baptiser « réalité de synthèse » la réalité virtuelle.

A défaut de rentrer dans le langage courant, les inventions de la commission permettent d’élaborer de jolies devinettes. Tentez ainsi d’expliquer à votre directeur de la production que « le spécialiste de la gérance de l’informatique T-Systems a implémenté une grappe de macro-ordinateurs IBM, dont la connexité est assurée par un réseau Infiniband. Ce groupe a été amorcé il y a deux semaines et est désormais connecté à la toile d’araignée mondiale au travers d’une liaison à raccordement asymétrique numérique sécurisée contre les attaques des fouineurs ». Il vous regardera sans doute d’un air interloqué. Il n’est en effet pas sûr qu’il ait compris que  » le spécialiste de l’infogérance T-systems a mis en oeuvre un cluster de grands systèmes IBM reliés par Infiniband. Ce cluster a été amorcé il y a deux semaines et est désormais relié au web par lien ADSL sécurisée contre les attaques des hackers ». A la décharge de la commission, une bonne partie de ses créations est utilisée ou bienvenue. Un iPhone débridé est ainsi bien plus joli qu’un iPhone jailbreaké…

Rappelons que depuis août 2010, le Président de la commission spécialisée de terminologie et de néologie de l’informatique et des composants électroniques (on compte une vingtaine de commissions spécialisées par industrie) n’est autre que Jean-François Pépin, le délégué général du Club informatique des grandes entreprises françaises (Cigref).

Egalement sur LeMagIT :

Poste de travail Linux : Les Affaires étrangères allemandes reviennent à Windows (mis-à jour)

Acer dégaine ses serveurs x86 aux Etats-Unis