La société de capital investissement Industries & Finances vient de prendre une participation majoritaire dans l’intégrateur Microsoft Dynamics 3Li Business Solutions. Elle avait déjà pris le contrôle de CetSI en mars 2016. Dans les deux cas, son objectif affiché est d’en faire des plateformes de consolidation dans leur secteur d’activité.

L’acquisition de 3Li Business Solutions vise à faire de cet intégrateur et éditeur spécialisé autour de l’environnement Microsoft Dynamics « une plateforme de regroupement sectoriel dans un domaine d’activité en forte croissance et au potentiel de consolidation important », explique le communiqué d’Industries & Finances. Créée en 1995, la société 3Li Business Solutions développe des verticaux métiers pour les secteurs de la mode et du retail​, les exploitants agricoles et les céréali​ers, la gestion du cycle de vie des équipements et la menuiserie industrielle​. La société réalise un chiffre d’affaires de 17,2 M€​ avec 130 personnes réparties dans 9 agences en France et revendique 300 clients.

Son président et fondateur, Patrick Thiéfine, et son directeur général délégué, Thierry Cavaillé, réinvestissent dans le projet porté par Industries & Finances qui vise à « accélérer la croissance du groupe​ en lui donnant les moyens financiers, opérationnels et humains pour regrouper les acteurs Microsoft du marché de l’ERP et du CRM en France et à l’international ». La société de capital investissement envisage ainsi 4 à 5 acquisitions ​supplémentaires censées permettre « d’atteindre la taille critique recherchée dans l’univers de Microsoft Dynamics ». 3Li a elle-mené plusieurs acquisition au cours des dernières années (Antheor, l’activité Dynamics de Neos-SDI et ACTIV).

Le dessein est le même que pour CetSI, dont l’acquisition avait été annoncée en mars 2016. « L’opération s’inscrit dans le cadre d’un projet de build-up visant à créer un leader français sur le marché de l’infogérance Cloud et des infrastructures IT externalisées », écrivait alors Industries & Finances dans un communiqué. Ce projet, appuyé par son directeur général et fondateur, Olivier Poelaert, qui a réinvesti à ses côtés, par son président, Alexandre Steiner, président, et par les principaux managers de la société, implique lui aussi de nouvelles acquisitions visant à « poursuivre le maillage géographique, à renforcer les métiers, les produits et les services afin d’accompagner les clients dans l’intégralité de leur transformation digitale ».

Ces opérations sont respectivement les 8ème et 6ème investissements du fonds Industrie & Finance Investissements 3 levé en 2014 à hauteur de 135 M€ et le 4ème et 3ème investissements dans le secteur du numérique.

Correctif du 13 avril à 12h30 : dans la version initiale de cet article, nous avions situé par erreur le rachat de CetSI au mois de mars 2017, alors que l’opération remonte en réalité à mars 2016.