Anyway Solutions est un petit intégrateur spécialisé dans la performance IT, le stockage et l’agilité, qui monte. Il devrait dégager cette année 14 millions de chiffre d’affaires, soit quasiment dix fois celui de 2013, année de sa création. Portrait avec Kamel Tallih (à gauche sur la photo), directeur général et co-fondateur de la société.

Channelnews : Anyway Solutions c’est quoi en quelques mots ?

Kamel Tallih : Loïc Guerlais (à droite sur la photo), Yann Cohen-Addad (au centre) et moi-même avons créé la société en 2013. Nous sommes basés à Boulogne-Blllancourt. Nous sommes une équipe de 17 personnes : 6 commerciaux, 4 ingénieurs avant-vente, 6 spécialistes de la mise en œuvre et 1 responsable administratif. Nous affichons une belle croissance puisque nous avons enregistré un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2013, 4,5 millions d’euros en 2014, 7,5 millions d’euros en 2015 et près de 11 millions d’euros en 2016. Nos prévisions pour cette année sont de 14 millions d’euros. Notre positionnement est celui d’un intégrateur système avec une expertise forte dans l’offre Dell-EMC, et dans tout ce qui touche à la performance des systèmes d’information et à la virtualisation/orchestration. Côté produits, nous sommes partenaires d’EMC depuis 2013 et de Dell depuis l’an dernier. Nous sommes d’ailleurs tous les trois d’anciens collaborateurs d’EMC. Notre expertise couvre également VMware, Cisco et AppDynamics, un partenaire important. Nous voulons d’ailleurs cultiver tout ce qui tourne autour de l’APM. Notre premier partenaire est toutefois Dell EMC qui pèse 7 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Qui sont vos clients ?

Kamel Tallih : Une de nos particularités, c’est de réaliser notre chiffre d’affaires avec peu de clients. Il s’agit de grosses PME et de grands groupes comme SFR, Conforama, Mr Bricolage, Claranet, KPMG, Meetic, Linkbynet, Oceanet…

Comment voyez-vous développement futur ?

Kamel Tallih : Le cloud bien sûr. Le cloud privé avec VMware et le cloud public avec AWS. Nous sommes d’ailleurs en cours de certification AWS. Nous voulons également déborder sur l’international et nous déployer en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Nous développons pour certains grands groupes des packages d’offres en France qui peuvent ensuite être livrés dans d’autres pays. Nous regardons également comment nous développer plus en France, en visant des marchés comme le retail dans le nord et les services providers dans l’ouest.

Nous voulons grandir notre empreinte sur les clients existants, ce qui ne nous empêche pas de vouloir en conquérir de nouveaux. Nous espérons ainsi gagner 6 à 7 nouveaux logos.

Nous nous intéressons également au SaaS, car l’IT va dans ce sens et cela permet de générer des revenus récurrents, et aux couches applicatives et non plus uniquement aux infrastructures. Notre objectif, c’est d’ouvrir des portes grâce à notre partenariat avec Dell EMC et aux services qui sont notre cœur de métier, puis d’investir sur la partie cloud.

Pour allons recruter 5 à 6 collaborateurs avec des profils commerciaux et techniques afin de consolider notre offre d’intégrateur traditionnel mais également étoffer nos compétences AppDynamics et AWS avec 2 personnes. Si nous transformons l’essai, nous allons mettre 4 ou 5 personnes sur AWS en 2018, aussi bien des commerciaux que des techniciens. 2018 devrait être l’année du cloud.

Nous allons également nous appuyer sur des partenaires, notamment sur l’offshore, pour créer de la croissance. Ce qui nous intéresse ce sont des partenaires avec une petite structure mais avec une forte expertise sur un produit.