Trente-cinq milliards de dollars sur un chiffre d’affaires total de 74 milliards de dollars, c’est ce qu’a rapporté le channel à Dell Technologies depuis la fusion de Dell et d’EMC intervenue il y un an. On notera à ce propos qu’on est encore loin de la promesse faite par l’entreprise de 60% de CA dégagés par le channel cette année.

Ce chiffre on le découvre dans un rapport (destiné non aux investisseurs mais aux clients) publié par la société à l’occasion de ce premier anniversaire. On y apprend pêle-mêle que le géant de l’IT a dépensé sur la période 4,5 milliards de dollars en R&D, qu’il est à la tête de 22.275 brevets, qu’il a investi 100 millions de dollars dans 70 jeunes start-ups, qu’il fournit 98% des entreprises du Fortune 500, qu’il a obtenu plus de 60 awards à l’occasion du CES 2017 ou encore qu’il occupe 13 positions de leader dans le Gartner Magic Quadrant. Il revendique par ailleurs la place de numéro un dans les domaines des infrastructures convergées, du stockage, de l’automatisation des datacenters, du cloud et de la virtualisation.

Dans un tout autre domaine, forte de ses 140.000 employés, de ses 7 marques (Dell, Dell EMC, Pivotal, RSA, SecureWorks, Vitustream et VMware) et de sa présence dans 180 pays, la société s’enorgueillit d’être en quatrième position du 25 Best Global Companies to Work For du magazine Fortune.

L’entreprise a également fait savoir au monde entier qu’elle avait en 12 mois réduit sa dette de 9,5 milliards de dollars, désormais « limitée » à 25,5 milliards de dollars. Une prouesse dont peu la croyaient capable il y a de cela 12 mois. Son réseau s’est par ailleurs enrichi de 10.000 partenaires.

Pour souffler sa première bougie, Dell Technologies France a réuni la presse à Paris. Il ressort notamment de la rencontre que la filiale et ses 1.700 collaborateurs affichent une croissance supérieure à la moyenne, toutes les gammes de produits enregistrant une progression.

La seule fausse note dans ce festival de bonnes nouvelles vient des Etats-Unis. Commentant les résultats du second trimestre auprès des analystes, le président de l’Infrastructure Solutions Group de Dell EMC, David Goulden, a indiqué qu’il allait recruter plusieurs centaines de spécialistes du stockage afin de relancer les ventes. Il explique en effet que les commandes de système de stockage ont baissé d’environ 5% au cours de la période, provoquant une stagnation du chiffre d’affaires.

« Nous avons un solide plan de relance. Nous allons travailler sur le prix moyen, nous allons recruter des commerciaux, changer les quotas et les régimes de rémunération et introduire de nouveaux produits », a promis le dirigeant. Nos confrères de CRN, qui rapportent l’information, indiquent que le chiffre d’affaires provenant du stockage a atteint au deuxième trimestre 3,7 milliards de dollars. Les revenus totaux (non-GAAP) de Dell Technologies ont quant à eux représentés 19,6 milliards de dollars, pour un bénéfice (non-GAAP) de 1,6 milliard de dollars.