channelnews


Ozitem prend le train du cloud en marche, sans savoir s’il s’agit d’un TGV ou d’un TER
10.05.11 - Johann Armand   

Laurent_SouliSuite au rachat de la société de services Owentis par son homologue Ozitem, nous avons demandé à leurs dirigeants respectifs Philippe Rèbre et Laurent Soulié ce qui motivait ce rapprochement. Interview croisée.

 

Channelnews : Vous venez de racheter Owentis*. Qu’est ce qui a motivé cette opération ?

 

Laurent Soulié : La complémentarité de nos deux sociétés. Nous n’avons qu’un seul client en commun et aucune offre redondante. Nos deux sociétés interviennent certes toute les deux dans le domaine de la virtualisation mais Owentis est orienté réseaux et sécurité alors que, en tant que spécialistes de la gestion et de l’évolution des infrastructures, nous sommes plutôt systèmes.

 

En quoi vos offres se complètent-elles ?

 

Laurent Soulié : Avec Owentis, on achète des expertises dans l’hébergement d’infrastructures, la sauvegarde à distance, l’installation de plan de reprise d’activité et les infrastructures à la demande (Iaas). De notre côté nous leur apportons notre savoir-faire en matière d’outillage de supervision. Tout le monde est capable de mettre des serveurs en racks et de les virtualiser. Nous avons-nous-même une vingtaine d’ingénieurs certifiés VMware. En revanche par manque de ressources et de capacité d’analyse, peu sont capables de mesurer la performance de leur système d’information.

 

Philippe Rèbre : On apporte un volet technologique supplémentaire. Ozitem ne faisait ni Saas, ni hébergement et très peu de réseaux et sécurité. Or on ne peut plus faire d’infrastructures sans avoir d’expertises dans ces domaines. Je suis convaincu que le Saas et l’hébergement eprésenteront au moins 20% des sociétés d’infrastructures dans les années qui viennent. Cette part ne fera que croître même si elle ne sera pas forcément majoritaire.

 

C’est votre première opération de croissance externe en vingt ans d’existence. Pourquoi maintenant ?

 

Laurent Soulié : Nous voulions grossir en commençant par un petit projet pour apprendre et pour une question de moyens (nous sommes sur fonds propres). Nous nous sommes croisé chez un client. Nous avions une vision et des valeurs communes…

 

Philippe Rèbre : En ce qui me concerne, je souhaitais faire grossir Owentis pour aborder des projets plus importants. C’est difficile de grossir rapidement en organique. Pour aller vite, il faut soit racheter, ce que j’ai cherché à faire, soit profiter d’une opportunité.

 

Comment comptez-vous intégrer Owentis ?

 

Laurent Soulié : Owentis restera juridiquement séparé d’Ozitem. La société garde son autonomie et ses dirigeants. L’entreprise a son énergie à elle. Il ne s’agit pas de la casser en l’intégrant. L’objectif est de mettre le turbo mais sans toucher au moteur. Il est important d’avoir l’adhésion des salariés.

 

N’y a-t-il pas une part de défensive dans ce rapprochement ? Au fond l’avènement du cloud ne menace-t-il pas votre métier traditionnel fondé sur l’exploitation des serveurs ?

 

Laurent Soulié : Je ne partage pas cette idée.  Pour l’instant, la fourniture d’infrastructures à la demande, notamment pour des besoins de débordement ponctuel, ce n’est pas notre marché. Certes, on voit bien grimper l’intérêt de nos clients pour Google Apps ou Open Office. Mais ce n’est pas embêtant pour nous. Certaines applications, comme la messagerie partiront dans le nuage, mais il faudra toujours gérer des serveurs applicatifs. Je crois plus à l’approche consistant à prendre en charge des applications stratégiques, en les hébergeant, en les dotant d’un PRA voire en les maintenant. Le fait est que l’on commençait à avoir des demandes en ce sens de nos clients. De fait, avec Owentis, on prend le train du cloud en marche mais je ne sais pas encore dire s’il s’agit d’un TGV ou un TER.

 

* SSII parisienne ayant réalisé près de 6 M€ de CA en 2010 avec une cinquantaine de collaborateurs. Le nouvelle ensemble réalisera plus de 24 M€ de CA consolidé et compte quelque 330 collaborateurs.

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 31 Octobre 2014



Jeudi 30 Octobre 2014




  • Le rachat de Motorola par Lenovo finalisé

    Motorola_LogoLe rachat de Motorola Mobility par Lenovo à Google pour 2,91 milliards de dollars est finalisé annoncent les deux entreprises dans un communiqué commun. Motorola devient une filiale détenue à 100% par Lenovo, son siège 

  • Lire la suite



La semaine dernière

IBM paye très cher pour se débarrasser de ses semi-conducteurs

Quatre ans après être sorti d'Atis, la co-entreprise détenue avec Infineon, IBM marque...
+ Lire la Suite

Google, Salesforce, VMware et Amazon reviennent en odeur de sainteté chez Microsoft

L'arrivée de Satya Nadella à la tête de l'entreprise marque indéniablement un...
+ Lire la Suite

FMI Infogérance : Loetitia Colas reprend l’entreprise créée par son mari

Le 18 septembre, FMI Infogérance, société de services informatiques lyonnaise inaugurait son...
+ Lire la Suite

Après HP et Symantec qui sera le prochain à se couper en deux ?

" Qui sera le prochain ?". Sous forme de boutade ou de question cette phrase se propage...
+ Lire la Suite

Orange Applications for Business : ses cinq entités constitutives

Orange fusionne Silicomp, Alsy, Multimédia Business Services, Data & Mobiles...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement...
+ Lire la Suite

Accord mondial HP-VMware autour du Cloud

A l’occasion de la conférence VMWorld 2014 qui se déroule cette semaine à Barcelone,...
+ Lire la Suite

HP rompt définitivement ses discussions avec EMC

C'est fois-ci c'est officiel, HP renonce à fusionner avec EMC. Ces discussions avaient...
+ Lire la Suite

Les tablettes de plus en plus boudées pour d'autres terminaux

+ Lire la Suite

 

A la une

IBM en crise

Un bénéfice par action de 20 dollars d'ici 2015 : cette promesse faite en 2011 par le prédécesseur de Ginni  Rometty à la tête d'IBM,...
+ Lire la Suite

Cisco pourrait arrêter ses investissements dans VCE

Si l'on en croit une source proche de l'entreprise qui s'est confiée à CRN, Cisco pourrait arrêter d'investir dans VCE, sa joint venture...
+ Lire la Suite

Metsys : trois ans d’existence, sept compétences Microsoft dont six Gold

Parti de zéro il y a trois ans, le pure player Microsoft vient de passer la barre des quarante collaborateurs. Une croissance au pas de...
+ Lire la Suite

Osiatis n'offre toujours pas de croissance à Econocom

Un an après l'acquisition d'Osiatis, les services d'Econocom restent en panne de croissance. Pire : le groupe vient d'annoncer qu'il...
+ Lire la Suite

Le grossiste Bacatá en redressement judiciaire

Le grossiste en matériels et accessoires informatiques toulousain a été placé en redressement judiciaire en juillet dernier. Contacté,...
+ Lire la Suite

Trimestriels : Microsoft a surpris agréablement les analystes

Microsoft respire. L'éditeur a en effet publié des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du premier...
+ Lire la Suite

Amazon affiche plus d'un demi-milliard de dollars de pertes

Amazon vient de connaître un très mauvais troisième trimestre. Le chiffre d'affaires a bondi de 20% à  20,58 milliards de dollars. En...
+ Lire la Suite

Cisco entame une profonde réorganisation

En août dernier, à l’issue de son exercice fiscal 2013-2014, Cisco annonçait 6.000 suppressions d’emplois (soit 8% de son effectif)...
+ Lire la Suite

Alliance HighTech : le cheval de troie des petites SSII dans les grands comptes

Le GIE Alliance HighTech est en plein renouveau. Le facilitateur de relation entre les grands clients et les petits prestataires IT entend...
+ Lire la Suite

IBM de plus en plus India Business Machine

Après la cession de ses activités serveurs d’entrée de gamme à Lenovo, IBM compte désormais moins de 80 000 employés aux...
+ Lire la Suite