channelnews


Les réseaux sociaux d’entreprise ont du mal à trouver leur place
14.11.12 - Johann Armand   

Marc_DevillardMarc Devillard, patron de l’éditeur d’outils collaboratifs Motivation Factory, s’insurge contre ceux qui annoncent la mort de l’e-mail pour mieux faire passer les réseaux sociaux d’entreprise pour un progrès.


Channelnews : Vous venez de lancer un pavé dans la mare en publiant une tribune intitulée « pourquoi l’email va survivre et les réseaux sociaux sont déjà morts ». Faut-il prendre cette assertion au pied de la lettre ?

Marc Devillard : Bien sûr que non. C’est une caricature pour montrer que c’est aussi idiot de dire ça que de prétendre, comme certains, que l’e-mail est mort. Je n’ai jamais reçu autant d’e-mails que depuis qu’il est prétendument mort. L’e-mail a été un progrès considérable par rapport au téléphone en introduisant la notion de communication asynchrone et la possibilité d’archivage. Il reste parfaitement adapté pour envoyer des messages à grande échelle et pour dialoguer entre deux personnes. En revanche, il ne l’est pas dès qu’il s’agit d’échanger à plus de deux. C’est pour améliorer cela qu’ont été inventés les outils collaboratifs, dont le premier représentant était Lotus Notes, qui permettent de créer des groupes de travail et de mettre en commun des documents. Ils se sont progressivement enrichis notamment avec la notion de portail introduite par SharePoint. Les réseaux sociaux en sont le dernier avatar. Mais le principe de base et les besoins auxquels ils répondent restent inchangés. Il n’y a pas de raison de les opposer.


Pourtant vous brocardez copieusement les réseaux sociaux dans votre tribune.

Marc Devillard : Oui car ceux qui défendent les réseaux sociaux d’entreprise présentent en général les outils collaboratifs comme rétrogrades. Or cette posture occulte le débat de fond. La montée en puissance des réseaux sociaux d’entreprise vient avant tout du succès de Facebook dans le grand public. Mais je ne suis pas du tout certain que Facebook soit adapté aux besoins des entreprises. La problématique pour les utilisateurs en entreprise est de savoir comment atteindre leurs objectifs en partageant des informations. Pas de perdre du temps à créer des liens sociaux avec des gens qu’ils ne connaissent pas. La réalité, c’est que les réseaux sociaux d’entreprise ont du mal à trouver leur place. On le constate souvent quand on arrive pour proposer nos propres outils. Il y a d’ailleurs des détails révélateurs : alors qu’ils disposent de plusieurs années de recul, leurs promoteurs continuent d’expliquer qu’il est difficile de mesurer le retour sur investissement. Et je ne parle pas des articles qu'on voit fleurir sur les moyens de coercition pour contraindre les collaborateurs à les utiliser.


Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Marc Devillard : Je pense qu’au fond l’outil n’a aucune importance. Ce qui compte, ce sont les usages qui en sont faits, la capacité à faire travailler les gens ensemble et à animer la communauté. L’outil n’a jamais fait marcher le programme. Les facteurs de succès se situent dans la définition des objectifs, la méthodologie, l’implication des managers et la communication qui est faite autour de l’outil. En ce sens, on reste en plein dans le champ du collaboratif. Si ces aspects ne sont pas ou mal pris en compte, le réseau social d’entreprise s’essouffle rapidement. En revanche, si on attaque le projet par le côté business et qu’on sait y insuffler du rythme, ça fonctionne.

 

Marc Devillard est président de Motivation Factory, un éditeur de logiciels spécialisé dans les portails « d’innovation collaborative » et les outils de stimulation de force de vente. Diplômé de Polytechnique, Ponts et Insead, et après parcours aussi riche qu’éclectique – il a exercé chez McKinsey, chez Microsoft, notamment comme patron d’Office, ou encore comme capital risqueur – il décide de racheter Motivation Factory il y a dix-huit mois. « Une société rentable, dont les solutions tournent entièrement sur les technologies Microsoft et dont le cœur de métier est un sujet pour lequel je me passionne », justifie-t-il.

 

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Jeudi 16 Avril 2015


  • Symantec : Veritas à vendre

    Veritas_logoÀ mesure que l’échéance de la scission de ses activités sécurité et gestion de l’information de approche, la rumeur enfle : Symantec chercherait à vendre Veritas. Symantec a approché

  • Lire la suite


Mercredi 15 Avril 2015






La semaine dernière

Also lance sa place de marché Cloud

Also France démarre l’exploitation de sa place de marché cloud Also Choice présentée lors du...
+ Lire la Suite

Pierrick Baron nouveau directeur de la direction des ventes indirectes d’Orange

C’est sans tambours ni trompettes que Stéphane Dunglas, qui occupait le poste de patron de la...
+ Lire la Suite

Des bureaux de Numericable et de SFR perquisitionnés

L'Autorité de la concurrence a mis sous scellés plusieurs bureaux de Numéricable et de...
+ Lire la Suite

Deodis reprend les actifs de Teamup Consulting en plan de cession

La filiale de Neurones spécialisée dans la gestion des services IT annonce la reprise d’une...
+ Lire la Suite

Logiciels et services : la croissance va s’accélérer à +1,8% cette année

Selon les prévisions établies par IDC pour le Syntec, la croissance devrait revenir à 1,8% cette...
+ Lire la Suite

HP réclame 5 milliards de dollars aux dirigeants d'Autonomy

En novembre 2012 une charge de 8,8 milliards de dollars pour couvrir les pertes d'Autonomy...
+ Lire la Suite

Bilan des ventes et cessions de fonds de commerce IT en 2014

En 2014, 623 fonds de commerce d’entreprises du secteur des technologies de l’information et de...
+ Lire la Suite

IBM tiraillé entre ses impératifs financiers et stratégiques

Ces cinq dernières années, IBM a dépensé 70 milliards de dollars en rachat d’actions....
+ Lire la Suite

ITS Group : l’activité négoce-intégration revient à l’équilibre opérationnel

ITS Group vient de dévoiler ses résultats pour son exercice 2014, le premier consolidant...
+ Lire la Suite

Ingram Micro lance sa Cloudmarketplace en Europe

À l'occasion du premier Cloud Summit européen du grossiste qui s'ouvre aujourd'hui à...
+ Lire la Suite

 

A la une

Comment je me suis planté dans le cloud

Un intégrateur de solutions raconte comment il s’est laissé prendre par les sirènes du Cloud et ce qu’il en a retiré comme...
+ Lire la Suite

Orange : les partenaires de plus en plus nombreux à s'en détourner

Bouygues Telecom et SFR ne sont pas les seuls à maltraiter leur réseau de distribution. Orange est également pointé du doigt, notamment...
+ Lire la Suite

NetApp se prépare à sabrer dans ses effectifs

D'après TheRegister, qui s'appuie sur une source interne, NetApp s'apprête à se séparer d'un tiers de ses effectifs, soit un peu plus de...
+ Lire la Suite

HP Enterprise dévoile son nouveau logo

Parmi les implications de la scission de HP en deux entités séparées, il y a la nécessité de changer de logo. L’entité Enterprise, qui...
+ Lire la Suite

HP abandonne le cloud public

HP a reconnu sa défaite dans la guerre du cloud public qui l'oppose à des acteurs comme Amazon, Microsoft ou encore Google. Dans une...
+ Lire la Suite

Le spécialiste d'Open Stack Nebula met la clé sous la porte

Le pionnier d'OpenStack, Nebula, a baissé définitivement le rideau. " C'est avec le coeur lourd que nous annonçons qu'aujourd'hui, 1er...
+ Lire la Suite

BlackBerry quitte la zone rouge

C'est une grande nouvelle pour le constructeur, ses partenaires et ses clients : BlackBerry ne perd plus d'argent. Le Canadien, qui a un peu...
+ Lire la Suite

Conférence annuelle Datacore : six partenaires français récompensés et un accord avec Fujitsu

L’éditeur de logiciels de virtualisation de stockage va décliner son offre d’hyperconvergence Conveged Virtual SAN...
+ Lire la Suite

Des bureaux de Numericable et de SFR perquisitionnés

L'Autorité de la concurrence a mis sous scellés plusieurs bureaux de Numéricable et de SFR rapporte l'AFP qui s'appuie sur des sources...
+ Lire la Suite

IBM veut se mettre à l'abri des hedge funds

Déçus par 11 trimestres consécutifs de baisse du chiffre d'affaires, certains actionnaires d'IBM ont demandé l'aide d'investisseurs...
+ Lire la Suite