channelnews


Les réseaux sociaux d’entreprise ont du mal à trouver leur place
14.11.12 - Johann Armand   

Marc_DevillardMarc Devillard, patron de l’éditeur d’outils collaboratifs Motivation Factory, s’insurge contre ceux qui annoncent la mort de l’e-mail pour mieux faire passer les réseaux sociaux d’entreprise pour un progrès.


Channelnews : Vous venez de lancer un pavé dans la mare en publiant une tribune intitulée « pourquoi l’email va survivre et les réseaux sociaux sont déjà morts ». Faut-il prendre cette assertion au pied de la lettre ?

Marc Devillard : Bien sûr que non. C’est une caricature pour montrer que c’est aussi idiot de dire ça que de prétendre, comme certains, que l’e-mail est mort. Je n’ai jamais reçu autant d’e-mails que depuis qu’il est prétendument mort. L’e-mail a été un progrès considérable par rapport au téléphone en introduisant la notion de communication asynchrone et la possibilité d’archivage. Il reste parfaitement adapté pour envoyer des messages à grande échelle et pour dialoguer entre deux personnes. En revanche, il ne l’est pas dès qu’il s’agit d’échanger à plus de deux. C’est pour améliorer cela qu’ont été inventés les outils collaboratifs, dont le premier représentant était Lotus Notes, qui permettent de créer des groupes de travail et de mettre en commun des documents. Ils se sont progressivement enrichis notamment avec la notion de portail introduite par SharePoint. Les réseaux sociaux en sont le dernier avatar. Mais le principe de base et les besoins auxquels ils répondent restent inchangés. Il n’y a pas de raison de les opposer.


Pourtant vous brocardez copieusement les réseaux sociaux dans votre tribune.

Marc Devillard : Oui car ceux qui défendent les réseaux sociaux d’entreprise présentent en général les outils collaboratifs comme rétrogrades. Or cette posture occulte le débat de fond. La montée en puissance des réseaux sociaux d’entreprise vient avant tout du succès de Facebook dans le grand public. Mais je ne suis pas du tout certain que Facebook soit adapté aux besoins des entreprises. La problématique pour les utilisateurs en entreprise est de savoir comment atteindre leurs objectifs en partageant des informations. Pas de perdre du temps à créer des liens sociaux avec des gens qu’ils ne connaissent pas. La réalité, c’est que les réseaux sociaux d’entreprise ont du mal à trouver leur place. On le constate souvent quand on arrive pour proposer nos propres outils. Il y a d’ailleurs des détails révélateurs : alors qu’ils disposent de plusieurs années de recul, leurs promoteurs continuent d’expliquer qu’il est difficile de mesurer le retour sur investissement. Et je ne parle pas des articles qu'on voit fleurir sur les moyens de coercition pour contraindre les collaborateurs à les utiliser.


Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Marc Devillard : Je pense qu’au fond l’outil n’a aucune importance. Ce qui compte, ce sont les usages qui en sont faits, la capacité à faire travailler les gens ensemble et à animer la communauté. L’outil n’a jamais fait marcher le programme. Les facteurs de succès se situent dans la définition des objectifs, la méthodologie, l’implication des managers et la communication qui est faite autour de l’outil. En ce sens, on reste en plein dans le champ du collaboratif. Si ces aspects ne sont pas ou mal pris en compte, le réseau social d’entreprise s’essouffle rapidement. En revanche, si on attaque le projet par le côté business et qu’on sait y insuffler du rythme, ça fonctionne.

 

Marc Devillard est président de Motivation Factory, un éditeur de logiciels spécialisé dans les portails « d’innovation collaborative » et les outils de stimulation de force de vente. Diplômé de Polytechnique, Ponts et Insead, et après parcours aussi riche qu’éclectique – il a exercé chez McKinsey, chez Microsoft, notamment comme patron d’Office, ou encore comme capital risqueur – il décide de racheter Motivation Factory il y a dix-huit mois. « Une société rentable, dont les solutions tournent entièrement sur les technologies Microsoft et dont le cœur de métier est un sujet pour lequel je me passionne », justifie-t-il.

 

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Lundi 26 Janvier 2015





Vendredi 23 Janvier 2015





La semaine dernière

Patrick Rohrbasser nouveau DG de CommVault France

Après un peu plus de trois ans à la tête de Citrix France, Patrick Rohrbasser a rejoint...
+ Lire la Suite

EMC va restructurer RSA : des départs en vue

EMC restructure sa division RSA Security. L'information dévoilée par CRN qui se base sur...
+ Lire la Suite

Cybercriminalité : La traque de la gendarmerie sur Internet

Au lendemain de l’attaque de Charlie Hebdo, la presse informatique spécialisée était...
+ Lire la Suite

Miel porté par l’ascension de Simplivity, Palo Alto, Datacore et Seagate Cloud

S’il a dû composer avec des décalages de gros projets Citrix en 2014, le grossiste à...
+ Lire la Suite

L'Arcep à un nouveau président

Après avoir été auditionné le 13 janvier par la commission des affaires économiques de...
+ Lire la Suite

Wilfrid Guerit prend la tête de la division Microsoft Business

Microsoft annonce la nomination de Wilfrid Guerit au poste de directeur de la division...
+ Lire la Suite

Angelo D’Ambrosio nouveau directeur général d’Acer France

Angelo D’Ambrosio a été promu directeur général d’Acer France à compter du 1er...
+ Lire la Suite

Les prédictions 2015 des acteurs du channel Part.III

En cette période de vœux et de bilans, Channelnews a proposé à quelques figures...
+ Lire la Suite

Niji se dote d'un DGE et confie le poste à Jérémie Manigne

Niji annonce l’arrivée de Jérémie Manigne au poste de directeur général exécutif....
+ Lire la Suite

Les prédictions 2015 des acteurs du channel Part.II

En cette période de vœux et de bilans, Channelnews a proposé à quelques figures...
+ Lire la Suite

 

A la une

IBM s'engagerait dans une vaste réorganisation

IBM serait sur le point d'entamer la plus vaste réorganisation interne de son existence si l'on en croit The Register. Selon nos...
+ Lire la Suite

Oracle : lettre ouverte corrosive de clients mécontents

Campaign for clear Licensing, une organisation à but non-lucratif basée au Royaume-Uni qui se définit comme un régulateur souhaitant "...
+ Lire la Suite

Nutanix poursuit son ascension fulgurante sur le marché français

Leader de son marché et porté par de nouveaux cas d’usages, le champion des infrastructures hyperconvergées ne touche plus terre. Il...
+ Lire la Suite

Atelio Bourgogne en liquidation après la découverte d’une pyramide de Ponzi

Issue de la reprise par le groupe Atelio de l’agence bourguignonne de Neyrial Grand Est début 2011, Atelio Bourgogne a été mis en liquidation...
+ Lire la Suite

Google fait le tri dans ses partenaires

Google va mieux récompenser ses partenaires les plus impliqués. Mais pour cela, l’éditeur va réduire le nombre de ses certifiés. Son...
+ Lire la Suite

L’acquisition de l’activité x86 d’IBM par Lenovo finalisée en France

Le 1er octobre 2014 Lenovo annonçait la finalisation de l'acquisition des serveurs x86 d'IBM. Le fabricant chinois faisait...
+ Lire la Suite

Dalibo forme gracieusement les DBA indépendants à PostgreSQL

Soucieuse de faire émerger un écosystème de confiance autour de PostgreSQL, qu’elle considère comme la meilleure alternative open source aux...
+ Lire la Suite

Exclusive Networks se dote d'un nouveau DG et se lance dans les services financiers

Exclusive Networks vient de recruter Michel Cohen en tant que directeur général pour la France et l’Afrique. Celui qui fut de 1994 à...
+ Lire la Suite

EMC va restructurer RSA : des départs en vue

EMC restructure sa division RSA Security. L'information dévoilée par CRN qui se base sur les propos d'une personne qualifiée de " proche...
+ Lire la Suite

Miel porté par l’ascension de Simplivity, Palo Alto, Datacore et Seagate Cloud

S’il a dû composer avec des décalages de gros projets Citrix en 2014, le grossiste à valeur ajoutée cartonne dans l’hyperconvergence,...
+ Lire la Suite