channelnews


Les réseaux sociaux d’entreprise ont du mal à trouver leur place
14.11.12 - Johann Armand   

Marc_DevillardMarc Devillard, patron de l’éditeur d’outils collaboratifs Motivation Factory, s’insurge contre ceux qui annoncent la mort de l’e-mail pour mieux faire passer les réseaux sociaux d’entreprise pour un progrès.


Channelnews : Vous venez de lancer un pavé dans la mare en publiant une tribune intitulée « pourquoi l’email va survivre et les réseaux sociaux sont déjà morts ». Faut-il prendre cette assertion au pied de la lettre ?

Marc Devillard : Bien sûr que non. C’est une caricature pour montrer que c’est aussi idiot de dire ça que de prétendre, comme certains, que l’e-mail est mort. Je n’ai jamais reçu autant d’e-mails que depuis qu’il est prétendument mort. L’e-mail a été un progrès considérable par rapport au téléphone en introduisant la notion de communication asynchrone et la possibilité d’archivage. Il reste parfaitement adapté pour envoyer des messages à grande échelle et pour dialoguer entre deux personnes. En revanche, il ne l’est pas dès qu’il s’agit d’échanger à plus de deux. C’est pour améliorer cela qu’ont été inventés les outils collaboratifs, dont le premier représentant était Lotus Notes, qui permettent de créer des groupes de travail et de mettre en commun des documents. Ils se sont progressivement enrichis notamment avec la notion de portail introduite par SharePoint. Les réseaux sociaux en sont le dernier avatar. Mais le principe de base et les besoins auxquels ils répondent restent inchangés. Il n’y a pas de raison de les opposer.


Pourtant vous brocardez copieusement les réseaux sociaux dans votre tribune.

Marc Devillard : Oui car ceux qui défendent les réseaux sociaux d’entreprise présentent en général les outils collaboratifs comme rétrogrades. Or cette posture occulte le débat de fond. La montée en puissance des réseaux sociaux d’entreprise vient avant tout du succès de Facebook dans le grand public. Mais je ne suis pas du tout certain que Facebook soit adapté aux besoins des entreprises. La problématique pour les utilisateurs en entreprise est de savoir comment atteindre leurs objectifs en partageant des informations. Pas de perdre du temps à créer des liens sociaux avec des gens qu’ils ne connaissent pas. La réalité, c’est que les réseaux sociaux d’entreprise ont du mal à trouver leur place. On le constate souvent quand on arrive pour proposer nos propres outils. Il y a d’ailleurs des détails révélateurs : alors qu’ils disposent de plusieurs années de recul, leurs promoteurs continuent d’expliquer qu’il est difficile de mesurer le retour sur investissement. Et je ne parle pas des articles qu'on voit fleurir sur les moyens de coercition pour contraindre les collaborateurs à les utiliser.


Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Marc Devillard : Je pense qu’au fond l’outil n’a aucune importance. Ce qui compte, ce sont les usages qui en sont faits, la capacité à faire travailler les gens ensemble et à animer la communauté. L’outil n’a jamais fait marcher le programme. Les facteurs de succès se situent dans la définition des objectifs, la méthodologie, l’implication des managers et la communication qui est faite autour de l’outil. En ce sens, on reste en plein dans le champ du collaboratif. Si ces aspects ne sont pas ou mal pris en compte, le réseau social d’entreprise s’essouffle rapidement. En revanche, si on attaque le projet par le côté business et qu’on sait y insuffler du rythme, ça fonctionne.

 

Marc Devillard est président de Motivation Factory, un éditeur de logiciels spécialisé dans les portails « d’innovation collaborative » et les outils de stimulation de force de vente. Diplômé de Polytechnique, Ponts et Insead, et après parcours aussi riche qu’éclectique – il a exercé chez McKinsey, chez Microsoft, notamment comme patron d’Office, ou encore comme capital risqueur – il décide de racheter Motivation Factory il y a dix-huit mois. « Une société rentable, dont les solutions tournent entièrement sur les technologies Microsoft et dont le cœur de métier est un sujet pour lequel je me passionne », justifie-t-il.

 

 
Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l'article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 06 Mars 2015


Jeudi 05 Mars 2015








La semaine dernière

Capgemini : mouvements sociaux chez les ex-Euriware

L'intégration des salariés d'Euriware dans l'unité économique de Capgemini ne se fait...
+ Lire la Suite

Les acquisitions dopent les résultats d'Atos

Atos vient de publier les résultats de l'exercice 2014. Dopé par les acquisitions, le...
+ Lire la Suite

Red Hat OpenStack plate-forme v6 : les serveurs absorbent les réseaux

Appelée la OSP6, la nouvelle version OpenStack proposée par Red Hat dispose des...
+ Lire la Suite

Coservit fait évoluer sa solution de prospection IT Value Selling

Connu pour son intégré de gestion d’activité à destination des sociétés de services et de...
+ Lire la Suite

Microsoft Azure va bientôt supporter les workloads VMware

Microsoft va permettre aux machines virtuelles VMware de fonctionner dans Azure croit...
+ Lire la Suite

Découverte d’un logiciel espion dans le firmware des disques durs

Kaspersky est à l’origine ces jours-ci de la découverte d’un logiciel espion qui...
+ Lire la Suite

Keyrus ouvre deux nouvelles agences dans l'Ouest

Bien implanté dans les régions Iïle-de-France, Centre-Est, Méditerranée et Nord,...
+ Lire la Suite

La France signe un accord de partenariat avec Cisco

Le premier ministre Manuel Valls a rencontré lundi 16 février à Paris le CEO de Cisco,...
+ Lire la Suite

Situation tendue chez Avanquest, en mal de capitaux

Fortement endetté, Avanquest doit trouver rapidement de l'argent frais pour poursuivre son...
+ Lire la Suite

Networks & Communications Systems passe en liquidation

Une semaine après celle de son golf d’Anzin-Saint-Aubin, le tribunal de commerce d’Arras vient...
+ Lire la Suite

 

A la une

Plan de licenciement déguisé chez Bull ?

Atos mettrait il en place un plan de licenciement déguisé chez Bull ? Oui, si l'on en croit l'intersyndicale Atos-Bull (CFDT, CFE-CGC, CGT,...
+ Lire la Suite

Patrick Drahi s'apprêterait à mettre la main sur Bouygues Telecom

A travers sa holding Altice, Patrick Drahi préparerait un projet d'acquisition de Bouygues Telecom révèle Bloomberg qui s'appuie sur une...
+ Lire la Suite

La France signe un accord de partenariat avec Cisco

Le premier ministre Manuel Valls a rencontré lundi 16 février à Paris le CEO de Cisco, John Chambers. Les deux hommes ont validé les...
+ Lire la Suite

Les autorités chinoises excluent Cisco, Apple, Citrix et McAfee de la liste de leurs fournisseurs

La Chine a supprimé un certain nombre d'entreprises étrangères de sa liste de fournisseurs autorisés du gouvernement. Ont ainsi disparus...
+ Lire la Suite

EMC et VMware entrent au capital d’Atos qui réintègre Canopy

Atos vient d'annoncer qu'il allait réintégrer Canopy en son sein. Co-fondé avec EMC et VMware il y a 3 ans, le fournisseur de cloud basé...
+ Lire la Suite

Bouygues Telecom plonge dans le rouge et s'offre un nouveau logo

Voilà qui ne manquera pas de renforcer les spéculations sur un éventuel rachat de l'opérateur par Altice, la holding de Patrick Drahi...
+ Lire la Suite

Capgemini : mouvements sociaux chez les ex-Euriware

L'intégration des salariés d'Euriware dans l'unité économique de Capgemini ne se fait pas sans douleur. Le début du mois de février a...
+ Lire la Suite

Microsoft Azure va bientôt supporter les workloads VMware

Microsoft va permettre aux machines virtuelles VMware de fonctionner dans Azure croit savoir CRN qui se base sur plusieurs sources proches de...
+ Lire la Suite

Check Point acquiert la startup Hyperwise

Check Point va acquérir Hyperwise une très discrète startup active dans le secteur de la sécurité créée en 2003 et basée à Tel Aviv....
+ Lire la Suite

Coservit fait évoluer sa solution de prospection IT Value Selling

Connu pour son intégré de gestion d’activité à destination des sociétés de services et de distribution informatique, Coservit édite...
+ Lire la Suite