Fin décembre, NetApp annonçait le rachat du spécialiste des baies 100% flash SolidFire pour 870 millions de dollars en cash. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs d’une acquisition pour 1,2 milliard de dollars couraient. Aujourd’hui, les deux protagonistes annoncent la finalisation de l’opération et le début de l’intégration. Nos confrères de CRN en ont profité pour interroger le CEO de SolidFire, Dave Wright sur les raisons qui l’ont poussé à accepter le deal.

“C’était une décision difficile. Nous pouvions rester sur le chemin d’une entrée en bourse ou suivre NetApp. Le marché du stockage flash se développait plus vite que prévu. Pour nous la question était comment en profiter rapidement. NetApp a accéléré ce processus grâce à sa large portée mondiale. Nous ne pouvions pas atteindre de vastes marchés comme la Chine et l’Inde, ce que nous allons faire cette année avec NetApp”, a expliqué le CEO.

Il reconnait aussi que sa société, qui avait réussi à lever 150 millions de dollars, peinait à trouver désormais des investisseurs et craignait une déconvenue en bourse. Il reconnaît par ailleurs avoir mené des discussions en parallèle avec d’autres acteurs de l’IT.

Aujourd’hui, Dave Wright estime la situation beaucoup plus confortable. “Cela nous permet également d’échapper à une autre difficulté que connaissent les fournisseurs de solutions uniques. Nos solutions correspondent aux besoins du client, parfois pas. Il est alors heureux d’avoir un portefeuille de produits à présenter et de ne pas être obligés d’envoyer les clients vers d’autres entreprises”.

Pour conclure, le patron de la startup de Boulder (Colorado) explique que les deux entreprises étaient en relation depuis plusieurs années ce qui a permis d’entamer des discussions plus serrées depuis environ deux ans. “Nous n’avions pas entamé une procédure pour vendre l’entreprise. Nous voulions simplement voir comment boucler notre levée de fonds. Cela nous a offert l’opportunité de parler d’une acquisition.”

SolidFire qui conserve sa raison sociale, devrait poursuivre ses investissements dans des solutions matérielles et logicielles.